Écrivez
nous

L’âge limite pour la définition des parents

Le chemin jonché de cailloux vers les possibilités d'avoir les propres enfants est parfois trop long pour certains couples. Parfois il faut gaspiller plusieurs dizaines d’années pour les tentatives de devenir enceinte, pour la solution du problème d’infertilité. Dans plusieurs pays du monde où on applique largement la procréation médicale assistée il y a de certaines restrictions qui règlementent d’une certaine manière l’âge limite pour la définition des parents. Quelle est la situation avec les limites d’âge pour la procréation médicale assistée en Ukraine et en Fédération de Russie voisine?

Qu’est-ce qui réglemente l’âge pour la procréation médicale assistée

Lors de l’introduction de la procréation médicale assistée, aujourd’hui les spécialistes de l’Ukraine se guident en général par l’ordre du Ministère de la santé publique N 787 du 09.09.2013 « Sur la validation des modalités de réalisation de la procréation médicale assistée en Ukraine ». Cela concerne les procédures elles-mêmes, les étapes de réalisation, les indications et les contre-indications appropriées, etc.

En ce qui concerne la réglementation particulière de l’âge, il n’y a pas de tels actes législatifs. Il existe pourtant la restriction d’âge pour la procréation médicale assistée, fixée dans l’arrêté du Ministère de la santé publique du 29.11.2004 N 579 avec les suppléments et modifications du 05.06.2006 N 362, pour réaliser la procédure grâce aux frais budgétaires. Dans ce cas l’âge de la femme est varié dans la limite entre 18 – 40 ans.

En 2012 on a essayé d’appliquer la limite d’âge pour la FIV, l’âge limite accessible devrait être entre 49 – 51 ans. Il s’agissait aussi de l’interdiction pour les étrangers, dans les pays desquels on n’a pas de possibilité de profiter de la gestation pour autrui, de réaliser cette procédure en Ukraine. Mais le président y a opposé son véto. Ainsi, l’âge maximal effectif des parents pour la FIV ou pour les autres moyens de traitement de l’infertilité est défini au cas par cas. Tout dépend de la santé de la patiente, des risques de la grossesse tardive et, bien sûr, du sens commun.

Le document indiqué ci-dessus du Ministère de la santé publique N 787 du 09.09.2013 établit l’âge du donneur d’ovule – 18 – 36 ans et de sperme – 20 – 40 ans. La mère gestatrice, conformément à ce document, doit être majeure, capable juridiquement, sans contre-indications pour la fécondation artificielle.

La pareille situation existe en Fédération de Russie. Il n’y a pas de limites rigoureuses d’âge pour ceux qui réalisent la FIV à leurs frais. Il y a une seule différence principale concernant les droits des parents biologiques lors du choix de la méthode de traitement de l’infertilité telle que la gestation pour autrui. En Ukraine le couple d’époux, dont les dons ont été utilisés pour la fécondation de la mère gestatrice, sont les parents effectifs en vertu des documents, à la différence de la Fédération de Russie, où la femme qui a porté l’enfant doit signer le refus de ses droits.

Qu’est-ce qu’il y a en réalité

Il est bien évident, que l’âge pour la FIV est un des obstacles pour le résultat réussi de la procédure, mais il n’est pas tout à fait principal. La mère la plus vieille en Ukraine a donné naissance à un enfant après la fécondation artificielle à l’âge de 66 ans. On connaît les faits encore plus impressionnants dans le monde. C’est pourquoi s’il y a un grand désir, la FIV réussie après l’âge de 50 ans  n’est pas impossible.

En réalité si la patiente, qui a l’âge limite reproductif, veut profiter de la procréation médicale assistée, en premier lieu, il faudra lui expliquer tous les risques, liés à la grossesse tardive pour elle-même et l’enfant, la prévenir qu’après l’âge de 40 – 45, la possibilité de devenir enceinte diminue. Pour résoudre ces situations il faudra faire la FIV avec l’ovule/le sperme de donneur ou réfléchir sur la variante avec la mère gestatrice.

L’âge de la mère gestatrice doit au mieux correspondre à l’âge du donneur d’ovule, prévu par la législation – 18 – 36 ans. Mais, il n’y a pas toujours de formulations strictes. Il est logique qu’un tel procès responsable ne peut pas être confié à une femme avec même les plus petites contre-indications pour cette procédure ou avec un risque élevé d’avortement à cause de l’âge. A l’exception des moments quand les parents génétiques insistent sur leur mère gestatrice (ce sont souvent les proches des parents futurs).

Plus et moins des parents âgés

Le plus grand moins de devenir les parents âgés, surtout pour la première fois – c’est le risque de ne pas le devenir. Mais avec une approche intelligente, un traitement adéquat, notamment avec son choix approprié on peut faire beaucoup de choses. Vers 40 ans la réserve ovulaire diminue chez la femme, et la possibilité de concevoir indépendamment diminue considérablement. Les hommes subissent aussi les changements liés à l’âge – la qualité du sperme peut devenir beaucoup plus pire.

Procédure FIV – c’est bien la chance, présentant une parfaite possibilité de devenir les parents à l’âge mature. Les médecins de la reproduction cultiveront une quantité nécessaire d’ovules et en cas de nécessité choisiront le spermatozoïde le plus sain, vif et morphologiquement correct pour la fécondation. Beaucoup de dangers ne sont pas présentés par la procédure de la fécondation artificielle elle-même, mais au contraire, par la possibilité de la femme de porter l’enfant sans préjudice à la santé.

L’issue rationnelle est la mère gestatrice. En plus le diagnostic génétique actuel avant l’implantation permettra de choisir les embryons sains sans risques de donner naissance à un enfant avec les pathologies génétiques. Purement et simplement – les meilleurs gènes du père et de la mère des parents âgés seront portés par un organisme jeune et sain. L’âge des parents génétiques n’est pas en général réglementé, on prend en compte les indications médicales et la rationalité de telle décision.

L’idée, que plus âgé le parent, tant pis pour l’enfant, perd sa consistance chaque année et avec toute nouvelle découverte dans le monde de la reproduction. En l’absence de contre-indications médicales rigoureuses, devenir les parents à l’âge de  40 – 50 n’est pas seulement étonnant mais aussi agréable. Combien d’amour, de patience et de douceur de la mère et du père recevra un tel enfant longuement attendu! 


Comentarios (0)

    Fatal error: Undefined class constant 'LOG_LEVEL_ERROR' in /var/www/surrogate/data/www/mere-porteuse-centre.fr/core/model/modx/error/moderrorhandler.class.php on line 99