NFE/5.0 Actualités du centre de maternité de substitution https://mere-porteuse-centre.fr/newsmap.xml fr 2020 Feskov Human Reproduction Grp. Thu, 21 Oct 2021 12:08:47 GMT Actualités du centre de maternité de substitution. La société a été fondée par Alexander M. Feskov, MD, membre de la Société européenne de reproduction humaine et de la Société américaine de médecine de la reproduction ASRM. Lupus : causes, symptômes et recherche https://mere-porteuse-centre.fr/lupus-causes-symptomes-et-recherche.html 8888002197 Fri, 15 Oct 2021 18:25:00 GMT Lupus : causes, symptômes et recherche - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV L'intérêt du public pour la maladie a été provoqué par l'annonce de la chanteuse Selena Gomez qu'elle, adolescente, souffrait de cette maladie et était traitée pour cela. Selon les employés de la Fondation, un tel diagnostic est le plus souvent posé pour la gent féminine des 15-44 ans.  
Cependant, la maladie n'est pas contagieuse, elle ne se transmet ni sexuellement ni de toute autre manière à des étrangers. Mais il y a des cas où une femme avec un diagnostic donne naissance à un enfant qui tombe malade avec le soi-disant lupus néonatal. Dans le cadre de programmes de reproduction pour un coût fixe à Feskov Human Reproductive Group, c'est hors de question. Depuis l'embryon subit un dépistage obligatoire des pathologies génétiques. Par conséquent, les parents peuvent avoir confiance dans la santé absolue du futur bébé.
Variétés de maladie
Le lupus est toujours une maladie chronique dans laquelle le système immunitaire du corps, pour des raisons obscures, commence à lutter contre les cellules saines. Par conséquent, tous les systèmes et organes sont attaqués : peau, articulations, cœur, reins, poumons, sang, etc.
Il existe les types de lupus suivants :

Rouge systémique, le type le plus courant. Le terme « systémique » indique que la maladie affecte l'ensemble du corps avec des symptômes de gravité variable. C'est la forme de lupus la plus difficile et la plus grave, car elle peut affecter n'importe quelle structure du corps. Elle peut entraîner une inflammation de l'épiderme, des reins, du cœur, des poumons, des articulations, etc. individuellement ou en différentes combinaisons. Il a un caractère cyclique avec des périodes de rémission, lorsqu'il n'y a pas de manifestations, et une activation de la maladie, lorsque les symptômes apparaissent.
Lupus discoïde ou cutané. Sa particularité est qu'elle n'affecte que l'épiderme. Dans le même temps, une éruption cutanée apparaît sur le cou, le visage et sous les cheveux. La peau devient épaisse et squameuse. Par la suite, une cicatrisation tissulaire est possible sur celui-ci. La présence d'une éruption cutanée peut aller de plusieurs jours à plusieurs années par intermittence. Selon la Fondation, cette forme n'affecte pas les organes internes. Cependant, chez 10 % des personnes, elle évolue vers un type de maladie systémique. L'étiologie de la progression n'est pas claire pour les médecins. Peut-être que la personne avait déjà une forme systémique, qui ne s'exprimait que par des symptômes cutanés. Ce type a une sous-espèce subaiguë qui se produit sur la peau qui a été surexposée au soleil. Après cela, les cicatrices ne se forment pas.
Médicament, résultant de l'administration orale de tout médicament, en réaction à ceux-ci. Ceux-ci peuvent être des anticonvulsivants ou des médicaments pour l'hypertension artérielle, ainsi que des potions thyroïdiennes, des antimicrobiens, des antifongiques et des contraceptifs oraux. Par exemple, l'hydralazine, prescrite pour l'hypertension, la procaïnamide - pour les arythmies, l'antibiotique isoniazide - sont efficaces dans le traitement de la tuberculose. Selon certains rapports, environ 80 médicaments différents peuvent déclencher le lupus. En règle générale, la maladie recule lorsque le patient arrête de prendre les pilules qui l'ont provoquée.
Néonatale, qui survient chez les bébés nés de mères atteintes de lupus. Il y en a environ 1%, la plupart des bébés sont en pleine santé. Dans le même temps, la mère peut avoir non seulement le lupus, mais aussi le syndrome de Sjogren - une maladie auto-immune parallèle, avec ou sans manifestations. Le syndrome de Sjogren provoque une sécheresse des muqueuses des yeux et de la bouche. Chez les enfants, le lupus se manifeste par des éruptions cutanées, des anomalies hépatiques et de mauvais tests sanguins. 10% auront une condition anémique. Pour la plupart, tout s'estompe après 10-14 jours. Cependant, une petite fraction des miettes subit de graves lésions cardiaques qui nécessitent un stimulateur cardiaque. Cela peut être dangereux pour la santé.

Malgré la présence de différents types de la maladie, le lupus érythémateux disséminé occupe la première place en termes de prévalence dans le monde. Et les femmes atteintes de telles pathologies héréditaires doivent être sous la supervision d'un généticien pendant toute la grossesse.
Qu'est-ce qui fait progresser le lupus ?
Les médecins ne connaissent pas la cause fiable de l'apparition de la maladie, sauf que le problème est caché dans le système immunitaire. Dont la tâche est de protéger l'organisme dans la lutte contre les virus, bactéries et autres micro-organismes pathogènes. Cela devient possible à l'aide de protéines spéciales - les anticorps. Ce sont eux qui produisent les leucocytes et les lymphocytes B. Dans les maladies auto-immunes, telles que le lupus, le système immunitaire ne distingue pas les antigènes - substances nocives - des cellules et tissus normaux et envoie ses défenseurs non seulement vers eux, mais aussi vers les cellules ordinaires. En conséquence, le tissu est endommagé, il y a un gonflement, une douleur, une inflammation.
Chez les patients atteints de lupus, des anticorps antinucléaires apparaissent dans le sang, qui réagissent avec le noyau cellulaire. En circulant dans la circulation sanguine, ils pénètrent dans certaines cellules qui leur sont plus perméables que d'autres et attaquent l'ADN du noyau. C'est pourquoi la défaite est sélective.
Mais pourquoi le système de défense échoue-t-il ? Selon les experts, certains facteurs génétiques contribuent au développement de maladies. Depuis il y a des gènes qui sont responsables du fonctionnement bien coordonné du système immunitaire. Les individus porteurs de mutations dans ces gènes développent la maladie.
En outre, il existe une théorie selon laquelle le corps n'utilise pas de cellules mortes, qui sont régulièrement remplacées au cours de son existence, en raison des facteurs génétiques existants. Les chercheurs affirment que ces cellules inutiles, qui sont un fardeau pour le corps, peuvent générer des substances qui créent le chaos dans le travail de l'immunité.
Facteurs de risque
Les scientifiques mettent en évidence un certain nombre de points qui peuvent provoquer la maladie :

Les hormones. Ce sont des produits chimiques qui contrôlent et régulent le fonctionnement de divers organes produits par le corps humain. Les facteurs sexuels peuvent être associés à l'activité hormonale - les femmes ont 9 fois plus de risque de développer un lupus que les hommes. Et aussi, les facteurs d'âge - les symptômes surviennent le plus souvent à l'âge de 15-45 ans chez les personnes en âge de procréer (dans 20% - plus de 50 ans). Étant donné que 9 cas sur 10 sont des femmes, les œstrogènes et le lupus peuvent être liés. Parce qu'il y en a plus dans le corps de la femelle que dans celui du mâle, une étude de 2006 sur les rongeurs a montré que les œstrogènes peuvent influencer la réponse immunitaire et produire des anticorps contre le lupus. Maintenant, il devient clair pourquoi les femmes sont plus susceptibles de souffrir de maladies auto-immunes que les hommes. Une caractéristique est le fait que la menstruation chez les femmes malades est plus difficile, la douleur et la fatigue sont ressenties plusieurs fois plus fortement. À la fois, juste à cette période, il y a une autre exacerbation. Cependant, il n'existe aucune preuve concluante de l'effet des œstrogènes sur la morbidité. Plus de recherches sont requises dans cette région.
La génétique. Il n'y a aucune preuve qu'un facteur chromosomique particulier provoque le lupus, cependant, il est principalement observé dans les familles ayant des antécédents héréditaires. Bien que le lupus puisse se développer chez des individus de toute origine, il est intéressant de noter que les personnes à peau colorée tombent malades 2 à 3 fois plus souvent que celles à peau blanche. Ce sont des Espagnols, des Asiatiques et des Autochtones américains. Les scientifiques ont mené des recherches identifiant des gènes spécifiques qui peuvent déclencher le développement du lupus, mais la base de preuves est boiteuse. Pour l'hérédité, il est dit que si un individu a un parent proche atteint de lupus, il sera alors plus à risque de tomber malade. Par exemple, l'un des jumeaux peut développer un lupus, tandis que l'autre ne le peut pas. Même s'il a 25% de chances de l'obtenir, grandit dans le même environnement, avec ses parents seuls. Aussi, une personne peut contracter le lupus même si elle n'en a pas dans sa famille, mais il existe une autre maladie auto-immune (thyroïdite, anémie hémolytique, etc.). En outre, il existe une théorie selon laquelle les changements dans les chromosomes X augmentent la possibilité de réveiller la maladie.
Habitat. Chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire au lupus, certains déclencheurs, tels que des virus ou des produits chimiques, peuvent déclencher la maladie :


le tabagisme, dont la prévalence dans la société moderne peut être associée à une augmentation des cas de la maladie;
rayons ultraviolets du soleil;
médicaments et drogues, qui représentent 10 % des cas ;
infections virales qui provoquent des symptômes chez les personnes sujettes à la maladie.

Récemment, des chercheurs se sont intéressés à la microflore intestinale, dont la composition spécifique peut être un facteur possible de déclenchement de la maladie. Une étude microbiologique, publiée dans le monde scientifique en 2018, montre que des transformations particulières de la microflore intestinale sont caractéristiques à la fois des homo sapiens malades et des rongeurs malades. Les experts conseillent de poursuivre les recherches scientifiques dans cette direction.
Le lupus ne peut en aucun cas être contracté. Ni sang ni contact sexuel. Les enfants de moins de 15 ans ne tombent pas malades si la mère n'a pas de diagnostic approprié. Si ça est présent, alors le bébé peut avoir des problèmes cardiaques, cutanés et hépatiques, inhérents au lupus. Les bébés atteints d'un trouble néonatal courent un risque anormalement élevé de contracter une autre maladie auto-immune à l'adolescence ou à l'âge adulte.
Symptômes du lupus
Les patients souffrent de manifestations de lupus au cours de l'escalade de la maladie. Les intervalles aigus sont remplacés par une rémission, lorsqu'il n'y a aucun symptôme ou qu'ils ne sont pas exprimés.
La maladie a un large éventail de manifestations:

fatigue chronique;
perte de poids;
manque d'appétit;
douleurs musculaires et articulaires, gonflement;
gonflement des membres inférieurs, la zone autour des yeux;
des ganglions lymphatiques enflés;
dermatite ou éruptions cutanées;
saignement sous-cutané;
stomatite - ulcères dans la bouche;
intolérance au soleil;
température corporelle subfébrile;
mal de tête;
inconfort dans la poitrine avec une respiration profonde;
perte de cheveux étrange;
arthrite;
refroidissement et doigts bleutés des membres supérieurs et inférieurs (phénomène de Raynaud).

Le lupus étant une maladie systémique, il affecte négativement de nombreux organes et systèmes :

Reins. La néphrite ou l'inflammation des reins rend difficile l'élimination des déchets et des toxines. 1 patient sur 3 aura des problèmes rénaux.
Poumons. La pneumonie ou la pleurésie est une affection inflammatoire de la membrane muqueuse du sternum, qui se caractérise par une douleur lors de la respiration.
Cerveau et système nerveux central. Maux de tête et vertiges, dépression, problèmes de mémoire et de vision, convulsions, troubles du comportement, accidents vasculaires cérébraux.
Navires. Vascularite ou inflammation des vaisseaux sanguins qui affecte négativement la circulation sanguine.
Du sang. Ce sont l'anémie, la leucopénie (diminution du volume des leucocytes), la thrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes impliquées dans les processus de coagulation du sang).
Cœur. Myocardite, endocardite, péricardite. Douleur thoracique. Dommages aux valves cardiaques, ce qui entraîne l'apparition de excroissances sur celles-ci, provoquant un souffle cardiaque.

De plus, le lupus et les traitements médicaux épuisent le système immunitaire, ce qui contribue à un risque accru de développer des infections des voies urinaires, des virus et la grippe. L'herpès et le zona sont provoqués, les levures et les salmonelles se développent.
Avec le lupus, la mort osseuse peut survenir lorsque l'approvisionnement en sang est perturbé et des microfractures. L'articulation de la hanche est à risque.
Les complications de la grossesse sont fréquentes chez les femmes atteintes de lupus. Il s'agit du risque de fausse couche, d'accouchement prématuré etprééclampsie (hypertension artérielle). Par conséquent, les médecins conseillent de tomber enceinte en rémission au moins 6 mois.
Comment le lupus est défini: classification
Les experts suggèrent d'utiliser le protocole de classification habituel en 11 points lors du diagnostic. Si au moins 4 indicateurs correspondent, le médecin décidera que le patient peut avoir un lupus.
Voici 11 signes du lupus :

Éruption zygomatique ressemblant à des ailes de papillon sur les joues et le nez.
Les éruptions discoïdes sont des taches rouges sur l'épiderme.
Hyperphotosensibilité. Les éruptions cutanées surviennent après une exposition au soleil.
Ulcères indolores (le plus souvent) sur la muqueuse nasale et buccale.
Arthrite non érosive. Il n'y a pas de destruction du tissu osseux autour de l'articulation. Cependant, la douleur est ressentie, l'œdème est palpable et un épanchement se produit dans les petites articulations.
Pleurésie et péricardite. Lorsque la lésion se produit sur la membrane muqueuse du cœur et des poumons.
Pathologie rénale. Les tests indiquent une augmentation du volume de protéines dans l'urine, ainsi qu'un excès du volume des cylindres cellulaires.
Troubles neurologiques. Elle se caractérise par des convulsions, une psychose, des états de conscience altérés, une incapacité à raisonner et des troubles de la pensée.
Problèmes hématologiques (sang). Anémie hémolytique avec manque de leucocytes et de plaquettes.
Biomarqueurs immunologiques - les tests indiquent la présence d'anticorps dirigés contre l'ADN double brin, Sm, ainsi que contre la cardiolipine.
Un test positif pour les anticorps antinucléaires. Quand une personne n'a pris aucune drogue qui pourrait les produire.

Mais même un système aussi détaillé ignore parfois les cas atypiques, bénins et précoces de la maladie. Le diagnostic peut être difficile car le lupus peut survenir avec les signes et symptômes non spécifiques qui sont communs à de nombreuses autres affections. Parce que cela affecte les gens de différentes manières.
D'autre part, certains biomarqueurs peuvent provoquer un surdiagnostic, car les personnes en bonne santé ont parfois les mêmes anticorps que les personnes malades. Une combinaison de diverses méthodes de diagnostic, y compris des tests sanguins, des tests de laboratoire et chimiques et des examens complets, aide à poser le bon diagnostic. Les antécédents personnels et familiaux recueillis par un médecin permettent d'avoir une image globale plus complète de la maladie, en tenant compte de l'hérédité et d'autres facteurs indésirables.
Traitement médical et à domicile
Actuellement, malheureusement, aucune pilule miracle contre le lupus n'a encore été inventée. Cependant, l'industrie pharmaceutique et la technologie médicale ne sont pas en reste. Par conséquent, ces patients, avec l'aide de médecins, de médicaments et de transformations de leur mode de vie, peuvent gérer leurs exacerbations et leurs rémissions, réduisant ainsi les symptômes.
Le traitement principal vise à :

prolonger la rémission aussi longtemps que possible;
prévenir ou gérer les escalades ;
réduire la probabilité de dommages aux organes et aux systèmes.

À quoi servent les médicaments :

réduire la douleur;
soulager les poches;
réguler le travail de l'immunité, le renforcer;
équilibrer les hormones;
ne permettre pas le développement de pathologies des articulations et des organes;
réduire l'inflammation;
normaliser la pression artérielle;
réduire le risque d'infection par d'autres agents pathogènes;
contrôler le taux de cholestérol.

Un traitement plus précis est dû à la façon dont le lupus affecte une personne. Chacun peut en faire l'expérience de différentes manières, à son niveau individuel. Si elles ne sont pas traitées, les périodes d'escalade deviendront plus longues et les rémissions plus courtes. Et les conditions qui surviennent lors d'une exacerbation peuvent entraîner des conséquences dangereuses pour la vie humaine.
En plus des médicaments, des méthodes à domicile et alternatives pour traiter cette maladie grave et débilitante peuvent également être utilisées efficacement.
Les méthodes suivantes peuvent aider à réduire la douleur et le risque de poussées :

appliquer des compresses chaudes ou froides, selon la situation ;
pratiquer des techniques de relaxation et de méditation;
faire du yoga, du qigong ou du tai-chi ;
faire du sport ou une activité physique réguliers;
être au soleil le moins possible;
éviter les situations stressantes.

Le dernier point est en fait la clé de la liste des méthodes alternatives pour traiter le lupus. Le stress, l'anxiété, la peur et d'autres états émotionnels négatifs ont un effet néfaste sur l'ensemble du corps, ils réduisent sa résistance aux bactéries, virus et autres infections. Ainsi, il y a une défaillance non seulement du système immunitaire, mais aussi d'autres systèmes du corps humain. Et la méditation, le yoga, qigong et d'autres systèmes de santé similaires aident non seulement à soutenir physiquement le corps, mais aussi à équilibrer les émotions qui auront un effet positif sur la santé et augmenteront les périodes de rémission.
Qu'en est-il des perspectives pour les personnes atteintes de lupus ? Auparavant, ces patients ne vivaient pas plus de 5 ans. Cependant, les médicaments modernes, les technologies médicales et les nouvelles approches de traitement permettent à une personne malade de vivre plus longtemps et mieux.
Une thérapie efficace peut aider à gérer le lupus. Pour que le patient puisse mener une vie habituelle, active et saine.
Alors que la génétique révèle progressivement ses secrets aux scientifiques, les médecins nourrissent l'espoir qu'un jour, ils seront en mesure de diagnostiquer la maladie au tout début de son apparition. Cela évitera le développement de complications.
Certaines entreprises autorisent les personnes malades à participer à des essais cliniques gratuits de médicaments frais pour soulager leur maladie. Et cela a également le droit d'exister en tant que remède abordable pour les personnes souffrant de la maladie.
Chaque parent veille à ce que son enfant soit en bonne santé. Et une maladie génétique comme le lupus n'est pas une condamnation à mort maintenant. Pour les personnes atteintes de pathologies héréditaires qui envisagent la naissance d'un bébé, il existe un solution ideale. Pour vous assurer que l'anomalie chromosomique n'est pas garantie de se transmettre au bébé, vous pouvez utiliser des technologies de reproduction telles que la FIV, le don et d'autres qui sont proposées par l'équipe de Feskov Human Reproductive Group. Le dépistage génétique de l'embryon permet de détecter toute anomalie chromosomique avant l'implantation dans l'utérus de la future mère. Ainsi, seuls les embryons sains peuvent être transférés. Cela garantit la naissance d'un bébé absolument normal. Malgré les maladies héréditaires de ses parents. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/23_2.jpg Lupus : causes, symptômes et recherche - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
La gestation pour autrui au Canada: le guide pour les futurs parents https://mere-porteuse-centre.fr/gpa-canada.html 8888002196 Wed, 06 Oct 2021 18:25:00 GMT La gestation pour autrui au Canada: le guide pour les futurs parents - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Les aspects législatifs de la gestation pour autrui au Canada
Le prix du programme de reproduction impliquant une mère porteuse
Comment devenir parents au Canada avec garantie et sans surpayer
Néanmoins, cela prend souvent beaucoup plus de dépenses par comparaison avec les pays où la maternité de substitution à la base commerciale est légalisée. De plus, il y a quelques particularités législatives qui peuvent rendre la vie des parents heureux plus compliquée. Dans cet article nous allons vous montrer toutes les particularités de la GPA au Canada.
Les aspects législatifs de la gestation pour autrui au Canada
Devenir parents au Canada grâce à la mère porteuse est possible pour les citoyens du pays et les étrangers qui sont mariés ou en couple, y compris les couples homosexuels. La maternité de substitution à but non lucratif est légalisée dans le pays. On effectue seulement la récompense des dépenses de la  mère porteuse issue de la grossesse (les frais de transport, les services médicaux, les repas, les vêtements pour les enceintes). Toutes les dépenses sont remboursées strictement selon les chèques. Si la mère porteuse a besoin de laisser son travail pour des raisons médicales, les futurs parents rembourseront la perte de salaire et les dépenses pour les services médicaux et les médicaments.
S'il est nécessaire d'utiliser des ovules de donneuse, les futurs parents vont perdre environ 75 000 dollars canadiens.
Il n’est pas recommandé de faire de grands gestes de gratitude à la mère porteuse sous la forme des cadeaux du prix inconnu . Du point de vue de la loi, c'est la violation du principe altruiste de service et est passible d’une amende de 500 000 dollars canadiens et/ou de 10 ans de prison. 
Un enfant né au Canada reçoit un passeport canadien qui lui permet de visiter la plupart des pays du monde, une assurance et, par la suite, des prêts d’études d’Etat pour entrer à l’Université. Bien sûr, ce sont des points importants. 
Mais il y a une particularité très importante: selon les lois canadiennes, quand l’enfant a 18 ans, les parents doivent lui raconter la participation de la mère porteuse et/ou de la donneuse d’ovules à sa naissance. 
Le prix du programme de reproduction impliquant une mère porteuse
La procréation médicalement assistée au Canada qui comprend l’examen des futurs parents et de la mère porteuse, la création et le transfert d’embryon, la FIV, le suivi de la grossesse, l’accouchement et le soin postnatal,  vont coûter 57 000 dollars canadiens selon les estimations. Le prix de la FIV est 10 000-15 000 dollars canadiens et si on y ajoute le traitement supplémentaire le prix atteindra 20 000 dollars canadiens pour un cycle de programme. Si la grossesse n’arrive pas après le premier transfert d’embryon il faudra payer pour chaque cycle de nouveau. Il est impossible de dire combien de transferts sont nécessaires pour favoriser une grossesse, c’est pourquoi le prix total du programme de reproduction peut dépasser 100 000 dollars canadiens. A cet égard on interdit de choisir le sexe de bébé et il est impossible de réaliser l’examen génétique d’un embryon pour exclure les maladies héréditaires. L’accouchement au Canada représente une autre liste de dépenses. Déjà cher ce service peut devenir encore plus cher de plusieurs milliers au cas de la complication ou de la césarienne si nécessaire. Les services juridiques pour l'enregistrement des droits parentaux des parents biologiques coûteront des dizaines de milliers de dollars canadiens.
De cette façon, le profit de la maternité de substitution à but non lucratif au Canada est nivelé par l'absence de garantie de résultat après le premier cycle du programme, le coût élevé de chaque procédure et service, et la nécessité de découvrir les conditions de la naissance de bébé.
Comment devenir parents au Canada avec garantie et sans surpayer
Il y a le moyen de devenir parents au Canada avec la garantie de 100% pour un prix fixe, de plus le bébé absolument sain reçoit le passeport du pays avec les bonus correspondants et après 18 ans il n’est pas nécessaire de lui raconter à propos de la participation de la mère porteuse dans sa naissance au Canada. Toutes ces conditions sont incluses dans le programme garanti, “L’accouchement au Canada", du Feskov Human Reproduction Group.
De manière simple on réalise ce programme de la façon suivante: vous payez un montant fixe chaque étape du programme et attendez le résultat, c’est-à-dire la naissance d’un enfant en bonne santé avec la possibilité de choisir le sexe. La santé de nouveau-né est garantie par l’application du diagnostic génétique préimplantatoire pour créer des embryons, ce qui n’est pas possible si on s’adresse aux services de la maternité de substitution dans les cliniques canadiennes.  
Il ne faut pas faire des paiements supplémentaires au cas de la FIV échouée, de l’interruption de la grossesse ou de la perte d’enfant au cours de l’accouchement, dans tous ces cas Feskov Human Reproduction Group couvre les frais des cycles supplémentaires autant de fois que nécessaire pour donner la vie à un enfant en bonne santé avec le sexe choisi. 
Nous avons une large base des mères porteuses et des donneuses d’ovules (n’importe quel phénotype, notamment exotique) qui ont une grande expérience et une motivation définie pour aider les gens à ressentir le bonheur d'être parent. Vous pouvez faire connaissance avec elles par vidéo ou prendre un rendez-vous. Nos mères porteuses ont la nationalité ukrainienne, c'est-à-dire leurs services sont réglementés non seulement par les termes du contrat, mais aussi par la législation de l’Ukraine où les mères porteuses reviennent après l’accouchement. C’est une garantie supplémentaire pour sécuriser l’autorité parentale de nos clients.
Il ne faut pas s’inquiéter des dépenses d'hébergement et des repas au cours de l’étape médicale en Ukraine et dans l’attente de la naissance au Canada. L’hébergement confortable ou l'hôtel avec les repas trois fois par jour, les services de transport et l'assistance d’un coordinateur personnel sont inclus dans le prix du programme.
Après la naissance de votre bébé les juristes de Feskov HRG aideront à enregistrer l’acte de naissance (indiquant les parents biologiques) et à obtenir la nationalité canadienne. Les services juridiques sont également inclus dans le coût du programme.
Votre enfant sain avec le passeport canadien est le résultat du programme garanti “L’accouchement au Canada”.
Les modalités du programme sont à discuter, si vous avez des souhaits particuliers nous allons essayer de les réaliser, si vous ne trouvez pas le service nécessaire dans le programme, nous allons l’ajouter spécialement pour vous. Posez vos questions à nos spécialistes, discutez chaque étape du programme, on veut que vous sachiez que devenir parent avec la garantie au Canada sans se ruiner est tout à fait réel.

//
// ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/22_2.jpg La gestation pour autrui au Canada: le guide pour les futurs parents - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Faits et mythes sur la prédiction du sexe de votre bébé https://mere-porteuse-centre.fr/faits-et-mythes-sur-la-prediction-du-sexe-de-votre-bebe.html 8888002195 Tue, 28 Sep 2021 18:25:00 GMT Faits et mythes sur la prédiction du sexe de votre bébé - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Parfois, cette information est importante à des fins médicales lorsqu'une maladie génétique dans une famille est liée au sexe. Cependant, les parents curieux ont toujours essayé, essaient et essaieront de découvrir le sexe, en utilisant non seulement des méthodes scientifiques, mais aussi artisanales et autres obtenues de diverses sources. Considérons les plus communes. Et pendant ce temps Feskov Human Reproductive Group propose un service de détermination du sexe dans le cadre des programmes de FIV, gestation pour autrui, don.  
Savoir ou attendre
La première décision que prennent les parents avant même la naissance d'un fils est connaître ou non le sexe du bébé. Selon une étude de 2017 en Suède, 57% des couples aimeraient connaître le sexe de leur bébé avant la naissance. Être conscient du sexe d'un enfant est un choix personnel d'un homme et d'une femme de la famille. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise solution, cependant, chaque solution a ses propres inconvénients et avantages.
Quels sont les plus communes de connaître le sexe :

Connexion précoce avec le bébé. De nombreux jeunes parents croient que cette connaissance les aidera à développer un lien plus étroit avec le bébé. Se sentir plus proche du bébé dans les premières heures et jours après la naissance.
Simple curiosité. Et pas seulement des parents, mais des membres de la famille, des proches, des amis et juste des connaissances qui poseront sans cesse des questions telles que : « Savez-vous déjà qui ce sera ? », « Allez-vous le savoir ? » Et certaines personnes n'aiment pas les surprises et ne veulent pas attendre 9 mois de grossesse.
Choisir un nom. Ceci est important s'il existe certaines règles dans la famille lorsque les noms sont transmis de génération en génération. Ou quand les gens prévoient de nommer le bébé par un nom spécial lié au sexe. Bien qu'aujourd'hui, la plupart des noms soient flexibles et ne soient pas aussi spécifiques au sexe qu'auparavant.
Décoration de chambres d'enfants et jouets qui répondront aux différences de genre. Rose pour les filles, bleu pour les garçons.
Jeu est organisé par beaucoup pour partager les nouvelles de qui apparaîtra ensuite avec vos amis et votre famille. Pour cela, la connaissance du sexe est un élément obligatoire du programme.
Indications médicales. La détermination du sexe peut être un élément de l'observation prénatale des maladies génétiques caractéristiques de l'un ou l'autre sexe. Cela implique également des tests génétiques plus poussés.

Cependant, pas tous les parents veulent connaître le sexe. Il arrive parfois que dans un couple, une personne veuille savoir, et l'autre préfère ne pas savoir. Par conséquent, il y a aussi des raisons de garder le sexe du bébé secret jusqu'à sa naissance :

Surprise. Certains parents veulent que le sexe soit une surprise inattendue pendant l’accouchement. Et ce désir est plus fort que la curiosité pendant la grossesse.
Pour ne pas être déçu à l'avance. La déception sexuelle est un test sérieux pour les parents. Quelqu'un veut un garçon et quelqu'un rêve d'une fille. Beaucoup, sachant cela, préfèrent ne pas savoir, car il y aura tellement de joie et d'excitation le jour de la naissance du bébé qu'il n'y aura pas de temps pour la déception.
Caractéristiques de la culture et de la religion. Dans certaines traditions culturelles, connaître le sexe d'un bébé avant sa naissance est considéré comme un mauvais signe. Et divers dogmes religieux prétendent que prédire le sexe peut être contraire au plan de Dieu.
Attitude calme envers les stéréotypes sexuels traditionnels. Les gens ne se soucient pas de savoir qui est né. Et les différences entre les sexes dans les vêtements, la décoration de la chambre ou les jouets ne sont pas importantes. Ils sont en faveur de la neutralité, pas de la séparation.

En tout état de cause, non seulement chaque couple marié pris séparément décide de déterminer le sexe du futur bébé, mais chaque membre de la famille a le droit de le faire.
Riques potentiels
Objectivement, il n'y a pas de réponse délibérément bonne ou mauvaise à la question : cela en vaut-il la peine ou ne vaut-il pas la peine ? connaître le sexe du bébé avant sa naissance ? Même si, bien sûr, il y a des avantages et des inconvénients.
L'un des inconvénients est la frustration du sexe. Si un parent veut désespérément un garçon et une fille naisse, il peut ressentir de la déception, de la tristesse et même de la douleur, dans une certaine mesure.          
En fait, de nombreuses personnes contrariées par le sexe de leur bébé éprouvent des sentiments similaires. Cependant, ils sont silencieux sur leur « douleur ». Un parent avec une frustration sexuelle peut se sentir embarrassé. Puisqu'il semble qu'un père devrait être heureux avec un fils de l'un ou l'autre sexe, si ce dernier est en bonne santé et que tout est en ordre avec lui.
Chaque parent veut avoir un enfant en bonne santé. Mais aussi, beaucoup de gens veulent un enfant qui donne vie à certaines idées pour réussir. Dans certains cas, ces espoirs coïncident avec les préférences d'un sexe pour l'autre.
Les rêves sur l'avenir d'un enfant sont normaux, même s'ils ne sont pas exprimés à voix haute. Bien sûr, il faut toujours espérer que le bébé est une personne intelligente, belle, sociable et décente.
Parfois les parents qui préfèrent trop un sexe à l'autre décident d'attendre et de connaître le sexe le jour de la naissance du bébé. Une partie de la logique derrière cette décision est que l'excitation de la journée tant attendue submergera tout sentiment de frustration qui pourrait survenir.
Cependant, vous devez toujours garder à l'esprit que vous pouvez dépasser une personne plus tard ou même à ce moment-là. Et peut être difficile à cacher. Cela affectera les relations familiales futures.
Par conséquent, l'un des avantages de connaître le sexe le plus tôt possible, c'est que la personne aura suffisamment de temps pour s'habituer à la pensée ou même travailler avec un psychologue sur cette question.
Une prédiction sexuelle incorrecte est également un risque. Les erreurs sont rares ici, mais elles se produisent aussi. Une étude sur ce sujet a montré que dans 1 cas d'échographie sur 100 sur une période de 14 semaines, le sexe du fœtus est mal identifié. Une autre étude affirme que les erreurs de prévision se produisent moins de 1% du temps. La probabilité que cela se produise est augmentée si les organes génitaux du fœtus sont déformés et ne se développent pas correctement.
L'échographie au cours du premier trimestre de la grossesse entraîne plus d'erreurs qu'au deuxième ou au troisième trimestre. Au cours des 12 premières semaines de grossesse, l'échographiste identifie avec précision le sexe du fœtus 3 fois sur 4.
Techniques médicales de détermination du sexe
Il existe des moyens plus ou moins fiables de connaître le sexe d'un enfant. Les plus utilisées dans le milieu médical sont :

Amniocentèse.
Choriocentèse.
Tests prénataux non invasifs.
Échographie conventionnelle.
Technique d'échographie de Ramzi.

Examinons chacun d'eux plus en détail. L'amniocentèse ou l'échantillon de liquide amniotique indique avec précision le sexe de l'enfant avec une précision de 100 %. Cependant, cette procédure n'est pas facile et comporte plusieurs risques. Pendant ce temps, l'aiguille pénètre à travers la cavité abdominale dans l'utérus jusqu'au sac amniotique et aspire le liquide amniotique. Le liquide amniotique contient du matériel génétique fœtal. Et votre analyse chromosomique montrera la présence ou l'absence de pathologies génétiques et le sexe du bébé (XX - femelle, XY - mâle).
L'amniocentèse est généralement effectuée en raison du risque de développer des anomalies génétiques. Si une famille a une maladie héréditaire, la future mère a plus de 35 ans, ou lors des tests précédents, un risque accru de souffrir de certaines affections, comme la trisomie 21, a été noté. Dans le même temps, vous pouvez demander à déterminer le sexe du futur bébé.
Cependant, il faut tenir compte du fait que la manipulation est associée au risque d'infection du fœtus et d'avortement spontané. Selon une étude de 2018, le risque de fausse couche après amniocentèse est de 0,35%. Cela dépend de l'expérience du spécialiste et de la technique d'exécution. Plus la grossesse est courte, plus le risque est grand.
Très rarement, il existe des cas dans lesquels, avec certaines pathologies génétiques, les chromosomes sexuels du fœtus ne sont pas typiques comme dans le syndrome de Klinefelter XXY et dans le syndrome de Turner, XO.
La méthode suivante consiste à prélever des villosités choriales, ce qui donne également un résultat fiable à 100 %. Cependant, comme la méthode précédente, elle est invasive, comporte des risques médicaux et n'est jamais utilisée uniquement pour déterminer le sexe. La procédure consiste à prélever un échantillon de tissu du placenta (bosses placentaires villeuses, villosités) et à l'examiner à la recherche d'anomalies chromosomiques.
La méthode peut également entraîner une infection fœtale et une fausse couche. La recherche indique que le risque est de 1,9%. S'il existe des indications médicales pour la manipulation, vous pouvez demander à connaître le sexe du futur bébé.
Les tests prénataux non invasifs, qui visent également à détecter des anomalies chromosomiques, sont une méthode innovante et à faible risque. L'analyse identifie des brins d'ADN librement présents dans le système circulatoire : l'ADN extracellulaire. Et une femme enceinte a des brins d'ADN extracellulaires du futur enfant dans son sang, qui provient du placenta.
Le test est utilisé pour la détection préliminaire de problèmes génétiques. Si elles sont confirmées, les méthodes de recherche invasif (amniocentèse ou prélèvement de villosités choriales) sera recommandé.
Pour connaître le sexe, des fragments du chromosome Y sont recherchés dans le sang, qui indique un fils. Comme il s'agit d'un test relativement nouveau, il est difficile de déterminer le niveau de précision.           
Ce qui affecte le résultat :

qualité du sang;
temps de test - plus la période de gestation est courte, plus la précision est faible ;
au lieu d'un fils, il est possible d'identifier la présence de pathologies génétiques chez la mère.

Des recherches de 2014 indiquent que dans 10 à 20 % des cas, les résultats ne sont pas exacts. Cela signifie que 1 ou 2 femmes enceintes sur 10 n'obtiendront pas un résultat précis. En cas de grossesses multiples, il est ainsi possible de déterminer pas le nombre des fils, mais s'il y a au moins un bébé dans le ventre.
L'échographie conventionnelle est la méthode la plus simple, la plus sûre et la plus efficace pour savoir qui ce sera : un fils ou une fille. Même s'il ne faut pas non plus en abuser. L'échographie est réalisée strictement selon les indications à certains âges gestationnels, et non lorsque les futurs parents le souhaitent. L'examen à 18-22 semaines de gestation montre au médecin que le bébé se développe correctement et est en bonne santé. En cours de route, le médecin propose de dire le sexe du bébé, si les parents le souhaitent. Étant donné que l'échographie montre clairement la présence du pénis d'un garçon, il est généralement très clairement visible.
Les parents doivent toujours informer le professionnel s'ils ont besoin ou non connaître le sexe. De plus, ils peuvent demander que le sexe soit noté sur une feuille de papier et scellée dans une enveloppe puis ouverte en présence de l'autre parent ou si l'un d'eux ne veut pas connaître la vérité.
Lorsque des erreurs échographiques sont possibles :

dépistage jusqu'à 12-14 semaines de gestation;
pathologie des organes reproducteurs chez le fœtus;
organes génitaux cachés (le plus courant avant 18 semaines);
l'expérience et les compétences d'un spécialiste en échographie.

Sur une période allant jusqu'à 12 semaines, la précision de la détermination du sexe est de 54 %, de 11 à 14 semaines - 75 %, après 14 semaines - 100 %.
La Méthode Ramzi avec éhographie détermine le sexe du côté de l'utérus où le placenta se fixe. A gauche c'est la femelle, à droite c'est le mâle. Bien que la méthode se positionne comme scientifique, il n'existe aucune recherche fiable à son sujet. Dans le même temps, de nombreuses entreprises sont prêtes à envisager une échographie intra-utérine moyennant des frais pour obtenir un résultat précis. Cependant, il est plus facile et plus sûr d'attendre l'échographie habituelle au deuxième trimestre.
Façons maison de découvrir le sexe
Certains prétendent qu'il est possible de connaître le sexe du bébé à la maison, par exemple par des tests d'urine ou des tests prénataux non invasifs pour votre propre usage.
Alors qu'un grand nombre de tests d'urine sont vendus en pharmacie, aucun d'entre eux n'est scientifiquement précis. Certains indiquent qu'ils peuvent être utilisés à des fins de divertissement, tandis que d'autres contiennent une clause de non-responsabilité. Même si l'acheteur a la garantie d'un résultat à 100% ou d'un remboursement, ces produits sont basés sur le fait que beaucoup ne demandent pas de remboursement. Et aussi sur le fait que dans 50% des cas le test est correct, uniquement sur la base de la théorie des probabilités.
Contrairement aux tests d'urine à domicile, les tests génétiques sont scientifiquement fondés et peuvent être utiles aux futurs parents. Cela nécessite le sang de la mère, prélevé selon toutes les règles.Le sexe est déterminé par des fragments d'ADN extracellulaire flottant dans le sang fœtal. Et indique un garçon, s'il est absent, il y aura une fille. La précision de l'analyse est assez élevée : 95%. Il est conseillé d'effectuer le test au plus tôt 9 semaines de gestation et de bien se laver les mains lors du prélèvement sanguin, afin de ne pas réduire la précision.
Méthodes non scientifiques pour découvrir un fils ou une fille
Les erreurs sont plus fréquentes lorsque des méthodes non scientifiques sont utilisées pour identifier les caractéristiques sexuelles du fœtus. Par conséquent, il vaut mieux que les parents ne planifient pas et soient émotionnellement attachés à une prévision délibérément inexacte.
La vérité sur certaines des théories de base qui émergent inévitablement Une fois que tout le monde sait qu'une femme est enceinte :

Les nausées matinales (hyperémèse chez les femmes enceintes) sont l'exemple le plus célèbre de signes populaires. Ce qui dit que plus une femme enceinte se sent mal, plus une fille a de chances de naître. Et étonnamment, il y a une part de vérité à cela. La recherche suggère que les nausées matinales sévères sont associées dans la plupart des cas à un fœtus féminin. Cependant, ce n'est pas à 100% un signe d'avoir une fille, c'est juste qu'il est plus probable qu'il s'agisse d'une femme que d'un homme. Mais quelle est cette probabilité ? Les données de 2004 ont montré que dans 50 % des hospitalisations pour hyperémèse des femmes enceintes, des filles étaient enlevées. Et si une femme était obligée de passer plus de 3 jours à l'hôpital, cette probabilité passait à 80 % ;
sentiment intuitif. Certaines personnes disent qu'elles sentent qui elles auront : un fils
 ou une fille. Cette méthode repose sur l'intuition parentale plutôt que sur des signes et des symptômes. Une petite étude a montré que les personnes instruites ayant une formation universitaire dans 71% des cas déterminaient correctement le sexe de leur bébé. En revanche, les personnes ordinaires ayant fait des études secondaires n'ont pu le faire que dans 43 % des cas. Il n'est pas encore clair comment le niveau d'éducation affecte les capacités intuitives. Cependant, il n'y a aucune preuve fiable que l'intuition puisse servir de mesure fiable de la détermination du sexe ;
fréquence cardiaque fœtale. Certains experts pseudo-scientifiques prétendent que le cœur d'une fille bat plus vite dans l'utérus que celui d'un fils. Cependant, la recherche scientifique réelle n'a pas confirmé cela. Il n'y a pas de différence statistiquement significative entre la fréquence cardiaque fœtale masculine et féminine;
la forme et la taille de l'abdomen. Un autre mythe populaire répandu selon lequel si le ventre est grand et rond, comme une balle, il y aura sûrement un garçon. Cela peut sembler scientifique, cependant, personne ne peut distinguer le sexe d'un bébé du ventre de sa mère. La forme et la taille sont davantage liées à la prédisposition génétique, au nombre de grossesses et au poids avant la conception ;
test de bicarbonate de soude. Il teste soi-disant l'acidité de l'urine, qui, selon les partisans, est liée au sexe du fœtus. Pour ce faire, vous devez mélanger l'urine de la mère avec du bicarbonate de soude. Si le mélange commence à grésiller et à bouillonner, alors le bébé sera un homme. S'il n'y a pas de réaction, alors c'est une femme. Cela peut aussi sembler être une réclamation valable. Cependant, cela ne fonctionne pas. L'acidité de l'urine n'a rien à voir avec le sexe du futur enfant. Le niveau d'acidité de l'urine est influencé par le degré d'hydratation du corps, une alimentation constante, le sport et l'activité physique. Et pas le sexe du bébé dans l'utérus ;
moment de la conception. Selon les anciennes informations chinoises, l'âge de la mère et le mois de conception affectent le sexe de l'enfant. Certains mythes disent que la conception dans les mois impairs donnera une femme, et dans les mois pairs, un homme. La saison compte aussi. Une étude de 2003 portant sur 14 000 bébés a révélé que les garçons avaient plus de chances de réussir à l'automne et les filles plus souvent au printemps ;
test de l'anneau. Vous devez prendre l'anneau et l'accrocher à une corde sur le ventre. Selon la légende, si l'anneau tourne en rond, alors il y aura un garçon, si d'un côté à l'autre, alors une fille ;
poids du partenaire masculin. Un autre mythe concerne le père qui n'est pas enceinte. Si vous prenez du poids de manière significative pendant la grossesse de votre partenaire, un garçon naîtra. Et sinon, une fille naîtra. Il n'existe aucune preuve médicale ou scientifique établissant un lien entre la prise de poids d'un partenaire et le sexe de l'enfant. Cependant, il arrive que le mari devienne gros ou nauséeux, tout comme la femme. Cette condition est connue sous le nom de syndrome de Couvade;
préférences alimentaires. L'envie de manger beaucoup est un signe bien connu de toutes les femmes enceintes. Selon la méthode, certaines préférences gustatives peuvent indiquer la présence d'un garçon ou d'une fille dans l'utérus. Doux et laitier - fille. Salé et épicé - garçon. Cependant, la recherche ne supporte pas ces points;
swing émotionnel. Une déclaration bien connue dit que les fortes sautes d'humeur chez une femme sont associées à un fœtus féminin, et un état émotionnel calme montre qu'il y a un enfant à l'intérieur. On peut supposer que le niveau d'œstrogène sera plus élevé lorsque le fœtus est une fille et de testostérone, lorsqu'il s'agit d'un garçon. Mais ce n'est pas vrai. Bien que les hormones affectent l'humeur de tout le monde, leurs niveaux ne dépendent pas du sexe du fœtus. Les hormones présentes dans le liquide amniotique ne sont en aucun cas les mêmes hormones que celles présentes dans le sang de la mère. Les sautes d'humeur pendant la grossesse sont courantes;
caractéristiques d'apparence. Les présages populaires disent que si une femme a les cheveux ternes et la peau grasse, alors elle aura une fille. L'acné sur le visage est la même preuve de la présence d'un fœtus féminin. Et certains prétendent que les parents de la fille ont une sorte de "lueur spéciale" sur leurs visages. Ces théories ne sont étayées d'aucune façon par la science, mais elles continuent d'exister.

Tous les programmes FIV à Feskov Human Reproductive Group implique nécessairement une procédure de dépistage génétique de l'embryon, au cours de laquelle les futurs parents peuvent également connaître le sexe du bébé. Cependant, il s'agit d'une affaire privée pour chacun des membres du couple. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/23_1.jpg Faits et mythes sur la prédiction du sexe de votre bébé - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
La maternité de substitution: les critères du choix de la mère porteuse, la législation, les récompenses financières https://mere-porteuse-centre.fr/cherche-mere-porteuse.html 8888002194 Fri, 17 Sep 2021 18:25:00 GMT La maternité de substitution: les critères du choix de la mère porteuse, la législation, les récompenses financières - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Le portrait de la candidate: les exigences de base pour une mère porteuse Les critères de planification préalable à la maternité de substitution La législation sur la maternité de substitution dans les pays différents Les récompenses financières de la mère porteuse
Dans cet article nous avons noté des critères nécessaires pour que les futurs parents imaginent bien comment choisir une mère porteuse.
Le portrait de la candidate: les exigences de base pour la mère porteuse
Pour devenir une mère porteuse il est nécessaire de répondre au moins aux critères suivants:

L'âge de 21 à 40 ans
L’indice de masse corporelle en norme (IMC). Le docteur définit l’indice, la norme est de 19 à 30.
La grossesse sans complication et l'accouchement naturel dans le passé.
6 mois se sont passés depuis le dernier acccouchement.
Avoir au moins un enfant en bonne santé.
Au cours des 12 derniers mois aucune utilisation d'antidépresseurs et de tranquillisants
La détermination à renoncer au tatouage et au piercing au cours de 12 mois.

Si la candidate qui vous intéresse a moins de 21 ans et/ou n’a jamais été enceinte, elle ne peut probablement pas être admissible au rôle de mère porteuse. Mais dans des cas exceptionnels le médecin peut décider d'admettre une femme au programme après un examen approfondi.
Cette liste de critères est un passoir minimal qui permet aux médecins d'éliminer celles qui ne peuvent pas prendre part au programme de reproduction selon les interdictions. Ensuite l’examen continue selon les trois critères ASRM.
Les critères de planification préalable à la maternité de substitution
Pour déterminer l'aptitude d'une candidate au rôle de la mère porteuse, elle est soigneusement examinée selon les trois critères élaborés par des spécialistes de l' American Society for Reproductive Medicine (ASRM). Les critères sont les suivants: 

Physique;
Psychologique;
Médical.

Le critère physique montre la possibilité de supporter des procédures reproductives (la stimulation hormonale, la FIV, la grossesse et l’accouchement) avec le risque minimal pour le bébé.
Le critère physique est évalué selon les points suivants: 

L’analyse de l’information personnelle principale, de l’histoire de la grossesse, de la participation au programmes de la maternité de substitution;
Le contrôle juridique du côté de la clinique ou de l’agence: les condamnations, les problèmes avec la justice, la situation financière pour exclure la dépendance de la récompense d’après le contrat. 

Le critère psychologique est estimé selon les résultats de la psychodiagnostique, l'analyse psychosociale: le psychologue visite la famille de la candidate, s'entretient avec elle et son mari et détermine l'état psychologique de la candidate pour la participation au programme de maternité de substitution selon l’information reçue. On prend en compte la capacité d’analyser et de contrôler les émotions, ainsi que les motifs de la participation au programme.
Le critère médical se réalise selon les résultats d’examen médical après la consultation du spécialiste de la fertilité, l’examen du gynécologiste, l’analyse du sang et de l’urine, l’examen biochimique, les tests de drogue et de précurseurs, les tests sur la présence de mauvaises habitudes (se passent régulièrement de l’inscription de la mère porteuse dans la base jusqu’à l’accouchement), l'échographie et d’autres examens.
On exclut les femmes après l’avortement, avec des maladies du système de reproduction, avec des troubles mentaux, avec des maladies auto-immunes et des femmes qui n’ont jamais accouché.
L’ensemble des données selon les trois facteurs permet au conseil de médecins de prendre la décision concernant l’aptitude de la candidate de porter les enfants d’autrui.
La législation sur la maternité de substitution dans les pays différents
Pour ce qui concerne la maternité de substitution les pays se divisent sur trois groupes: la maternité de substitution est interdite, non interdite (sans les règlements juridique précis), autorisée (avec les règlements juridiques précis).
Si vous avez besoin d’une mère porteuse, il ne faut pas la chercher en Autriche, en Allemagne, en Chine, en Norvège, au Pakistan, en Arabie saoudite, en Tourqui, en France, au Suisse, en Suède, au Japon, dans l’Etat de l’Arizona, du Michigan et du New Jersey, car la maternité de substitution est interdite dans les lieu indiqués.
En Belgique, en Grèce, en Irlande, en Espagne, à Chypre, en République tchèque il n’ y a pas de base législative qui régit les questions de la maternité de substitution. Si la mère porteuse change d’avis pour garder le bébé chez soi, le tribunal soutiendra sa décision et les futurs parents resteront sans leur bébé et sans argent.
En Russie il est possible d’avoir l’autorité parentale du nouveau-né seulement après la signature d’abandon d’enfant par la mère porteuse. Sans cette procédure le contrat conclu ne peut pas aider les parents à obtenir leurs droits légaux au tribunal.
Dans un nombre de pays tels que la Grande Bretagne, le Canada, les Pays-Bas, le Portugal, la Finlande, dans l’Etat de Victoria, dans l'État américain de Virginie et de New Hampshire, la maternité de substitution est autorisée uniquement à but non lucratif. On récompense les dépenses de la mère porteuse au cours de la grossesse seulement après les avoir confirmées par des chèques. De plus, il est interdit l’anonymat du service: à 18 ans les parents doivent dévoiler toute l’information sur les conditions de la naissance de l’enfant.
La législation de reproduction est bien élaborée et s'applique en Arménie, en Géorgie, au Kazakhstan, au Kenya, aux Etats-Unis et en Ukraine. On donne les récompenses aux mères porteuses d’après les contrats, en les privant de l’autorité de l’enfant. On indique les noms des parents biologiques dans les documents du nouveau-né.
Les récompenses financières de la mère porteuse
Dans les pays où la maternité de substitution est à but non lucratif, la récompense de la mère porteuse est payée par les parents conformément aux documents justificatifs. Dans les pays où ce service est autorisé à but lucratif, les récompenses peuvent atteindre de 10 000 à 100 000 dollars en fonction de termes de contrat. En raison du manque de programmes de garantie, plusieurs tentatives peuvent être nécessaires avant la naissance du bébé.Après quoi il faudrait payer à nouveau pour chaque étape. Le montant total peut dépasser 100 000 dollars.
Le meilleur moyen de devenir parent d’un enfant sain, d’avoir des droits parentaux et de ne pas payer pour des tentatives échouées est de participer au programme de garantie.
Feskov Human Reproduction Group invite les futurs parents à choisir un forfait de services en fonction de leurs besoins et de leur budget. Chaque forfait garantit la naissance d’un enfant en bonne santé, l’enregistrement des documents du nouveau-né, l’hébergement et les repas trois fois par jour au cours du programme, ainsi que les services de transport et l’assistant personnel. Vous ne payez pas les tentatives échouées de la FIV à cause de l'interruption de la grossesse ou au cas de la perte de bébé pendant l’accouchement, il faut payer seulement un montant fixe pour donner naisssance à un enfant sain sans pathologies chromosomiques. En cas d'échec à n’importe quelle étape, Feskov Human Reproduction Group couvre les frais autant de fois que nécessaire pour atteindre le résultat et assume tous les risques.
Il n'est pas nécessaire de chercher vous-même une mère porteuse, car la clinique possède sa propre base de données de mères porteuses et de donneuses d'ovules (y compris les phénotypes exotiques).Leurs récompenses sont inclus dans le prix du programme. De plus, il y a des programmes à distance qui vous permettent de devenir parents sans visiter l’Ukraine. La coopération avec les cliniques de reproduction dans 52 pays donne la possibilité d’organiser l’accouchement de la mère porteuse dans le pays que les futurs parents vont choisir.
Contactez notre coordinateur pour décrire vos souhaits et poser des questions et ensuite nous allons vous créer une offre individuelle. La naissance d’un enfant en bonne santé et l'ensemble de droits parentaux est une garantie du Feskov Human Reproduction Group. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/22_1.jpg La maternité de substitution: les critères du choix de la mère porteuse, la législation, les récompenses financières - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Puis-je tomber enceinte à cause du SOPK ? https://mere-porteuse-centre.fr/puis-je-tomber-enceinte-a-cause-du-sopk.html 8888002193 Thu, 02 Sep 2021 18:25:00 GMT Puis-je tomber enceinte à cause du SOPK ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Cette maladie est l'une des causes les plus courantes et les plus faciles à traiter de l'infertilité. Ses méthodes de traitement sont très variées, allant des changements de mode de vie et de la perte de poids à la FIV. Feskov Human Reproductive Group choisira la solution la plus appropriée au problème de l'infertilité, sur la base d'une histoire individuelle.
Le SOPK, qu'est-ce que c’est ?
Une femme sur cinq dans le monde est confrontée à ce syndrome. Qui est une maladie hormonale complexe caractérisée par différents symptômes. L'un d'eux est la formation de petites formations à la surface des ovaires - des kystes. Ils apparaissent en raison d'un déséquilibre hormonal. Lorsque le niveau de l'hormone qui provoque l'ovulation augmente dans le corps et que le niveau de l'hormone responsable du développement des ovaires féminins est réduit. De plus, il y a une production insuffisante d'œstrogène, l'hormone féminine, et d'androgène, l'hormone mâle, au contraire, en excès.
En raison de ce déséquilibre hormonal, les femmes atteintes du SOPK ont des cycles menstruels irréguliers car elles n'ovulent pas tous les mois, mais seulement occasionnellement. Par conséquent, il y a des problèmes de conception. Bien que la grossesse puisse se produire naturellement, cela prendra plus de temps.
Par exemple, aux États-Unis, 12% des femmes souffrent de cette pathologie hormonale. Et, en fait, près de la moitié des femmes peuvent vivre avec ça sans le savoir. En raison d'un examen mal diagnostiqué ou insuffisant.
Symptômes de la maladie polykystique :

menstruations maigres;
menstruation excessive;
pas de menstruation;
menstruation abondante ;
niveaux élevés d'hormones mâles;
acné;
la croissance des poils indésirables;
kystes et accumulation de liquide dans les ovaires;
moins d'ovules sont libérés par les ovaires.

Si elle n'est pas traitée, elle augmente votre risque de diabète de type 2, de ronflement, de maladies cardiaques et vasculaires, d'hypercholestérolémie et d'accident vasculaire cérébral.
Impact sur la fertilité
Les femmes atteintes d'une maladie polykystique, même si elles ne prévoient pas de tomber enceinte bientôt, s'en inquiètent. Savoir qu'il existe des options de traitement simples peut aider à réduire les niveaux d'anxiété.
Habituellement, l'ovulation, la libération d'un ovule par l'ovaire, se produit une fois par mois. Depuis les femmes présentant une pathologie peuvent ovuler moins fréquemment et être également sujettes à des fausses couches, le syndrome des ovaires polykystiques est une cause fréquente d'infertilité. Pour les personnes essayant de concevoir, le syndrome rend difficile le lien entre le contact intime et les jours fertiles du cycle où l'ovulation est attendue. Et si l'ovulation se produit une fois tous les quelques mois, vous devrez attendre encore plus longtemps.
Par conséquent, les patientes atteintes du syndrome ont davantage besoin d'un traitement de reproduction que les femmes qui n'en ont pas. Cependant, des études montrent que tout au long de la vie, les femmes atteintes du SOPK et les femmes en bonne santé ont à peu près le même nombre de grossesses et d'enfants. Par conséquent, même celles qui ont des antécédents de pathologie, au moins une fois dans leur vie, tombent enceintes et accouchent sans traitement de l'infertilité.
Il existe une idée fausse selon laquelle il est impossible de tomber enceinte avec le SOPK. Par conséquent, ils ont des relations sexuelles non protégées. Ce n'est pas vrai. Depuis l'ovulation, bien qu'irrégulière, se produit toujours. Il s'agit d'un processus imprévisible. Donc, si vous ne voulez pas avoir d'enfant, vous devez utiliser une contraception.
Poids corporel et syndrome des ovaires polykystiques
Il arrive que des femmes de poids et d'IMC normaux souffrent de cette maladie. Cependant, le surpoids et l'obésité sont directement liés au SOPK. L'obésité peut aggraver les symptômes de la maladie et rendre la grossesse difficile. Ainsi, chez les femmes obèses atteintes du syndrome, l'ovulation se produit moins fréquemment lorsque plusieurs mois s'écoulent entre les cycles. En outre, le diabète de type 2 survient souvent au milieu du SOPK, lorsqu'il y a des interruptions dans le traitement de l'insuline, il peut contribuer à l'excès de poids.
La recherche montre que perdre jusqu'à 5 à 10 % de votre poids peut remettre votre cycle sur la bonne voie. Et l'approche en combinaison avec des médicaments de fertilité augmente la probabilité d'ovulation et d'une grossesse réussie. Par rapport à l'utilisation de médicaments seuls, pas de perte de poids.
Il est conseillé à toute personne essayant de tomber enceinte d'avoir un poids santé afin de réduire le risque de complications comme le diabète gestationnel et l'hypertension, la pré-éclampsie, l’accouchement prématuré, etc.
Pour les femmes atteintes du SOPK, perdre du poids peut être difficile. Afin de ce faire, vous devez faire de l'exercice modéré. Par exemple, la marche, le vélo, la musculation. Et aussi adhérer à une alimentation équilibrée qui combine des aliments à haute valeur nutritionnelle, des légumes et des fruits, des protéines. Mangez moins d'aliments sucrés et raffinés, moins de glucides simples et de graisses malsaines.
Conseils alimentaires pour le syndrome des ovaires polykystiques :

manger plus au petit-déjeuner et moins au dîner ;
manger plus de protéines et de légumes;
manger des glucides complexes sous forme de grains entiers et de légumineuses;
lorsque vous consommez des sucreries ou des glucides simples, combinez-les avec des graisses saines (avocats, huile d'olive, noix) et des protéines pour réduire la libération de sucre dans le sang.

Des vitamines spéciales et des suppléments minéraux comme l'acide folique ont également un effet positif sur la capacité à concevoir.
Des études indiquent que l'exercice régulier et une alimentation saine ont amélioré la régularité du cycle de 50 %. Et en combinaison avec des médicaments de fertilité, les chances de succès sont considérablement augmentées. Sans oublier, ces méthodes simples vous permettent de vous sentir mieux dans l'ensemble.
Comment le syndrome est-il traité ?
Lorsque vous essayez de concevoir un enfant dans les six mois sans résultat, vous devez consulter un médecin qui vous prescrira un examen, puis un traitement et vous prescrira des médicaments.
Si le test révèle une résistance à l'insuline, lorsque le corps ne peut pas faire face à l'augmentation du niveau d'insuline, une hormone qui régule la glycémie, alors le médicament metformine est prescrit, qui :

favorise la perte de poids et la perte de poids naturelle;
stimule l'ovulation;
reprend la régularité du cycle ;
augmente l'efficacité des médicaments de fertilité;
réduit la fréquence des fausses couches (si elles étaient dans l'histoire).

Le médecin peut prescrire temporairement l'utilisation de metformine pour stabiliser le taux de sucre dans le sang.
Pour équilibrer les niveaux d'hormones, le clomifène (clomid) et le létrozole sont prescrits, qui sont combinés pour induire l'ovulation. Le premier bloque la réponse du corps aux œstrogènes, tandis que le second supprime la production d'œstrogènes. Par conséquent, le corps produit plus d'hormone folliculo-stimulante, ce qui favorise la croissance des follicules dans les ovaires. Il n'est pas recommandé d'utiliser plus de 6 cycles d'affilée.
La combinaison de metformine et de clomifène ou de létrozole entraîne une ovulation, une grossesse et un accouchement plus élevés que l'un ou l'autre des médicaments seuls. Dans le même temps, vous devez surveiller le moment de l'ovulation et la proximité de l'heure.
Comme plus puissant médicaments, vous devrez peut-être injecter ou prendre par voie orale des gonadotrophines, des médicaments hormonaux pour augmenter la stimulation de l'ovulation et produire plus d'ovules. Une complication de la procédure peut être un syndrome d'hyperstimulation ovarienne, une réaction excessive du corps aux hormones.
 Comme alternative aux médicaments, une procédure appelée perçage ovarien laparoscopique est utilisée, dans laquelle de minuscules trous sont pratiqués dans les ovaires.
Le prochain remède le plus fiable et le plus efficace est la FIV et la gestation pour autrui. Lorsque l'ovule et le sperme sont combinés en laboratoire et que les embryons résultants sont transférés dans l'utérus d'une mère réelle ou porteuse.
SOPK et préparation à la grossesse
Avoir la meilleure santé possible avant le début des tentatives pour concevoir un enfant, à la fois pour les femmes ordinaires et pour les femmes atteintes du SOPK, augmente la probabilité de grossesse et donne au futur bébé le meilleur potentiel de vie.
Adoptez un mode de vie sain, notamment en maintenant un poids corporel normal, arrêtez de fumer et renoncer à la consommation d'alcool. Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et un sommeil suffisant sont les premières choses à faire pour augmenter les chances d'une femme de tomber enceinte et d'avoir un bébé en bonne santé.
Si le médecin identifie des problèmes de fertilité dus à une maladie des ovaires polykystiques, un traitement, des médicaments et des procédures appropriés seront prescrits pour améliorer le cycle menstruel avec ovulation régulière. En cas de surpoids, des programmes de perte de poids durable seront proposés en association avec des médicaments.
La FIV est la prochaine étape si les médicaments et autres méthodes n'aident pas. Parfois, pour les patientes qui ont subi une perforation ovarienne, il peut être besoin d'utiliser une donneuse d'ovules. En outre, cela est vrai avec la vieillesse et un faible pool d'ovocytes. Cependant, pour les femmes atteintes du SOPK, cela est très rare.
Vous pouvez toujours obtenir toutes sortes d'assistance en matière de reproduction très bien noté dans Feskov Human Reproductive Group. Grâce à une variété de programmes individuels à coût fixe, chaque patiente pourra résoudre ses problèmes de fertilité et devenir une mère à succès. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/can_i_get_pregnant_with_PCOS_223.jpg Puis-je tomber enceinte à cause du SOPK ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Triplés et jumeaux : la probabilité de grossesses multiples pendant la gestation pour autrui https://mere-porteuse-centre.fr/triples-et-jumeaux.html 8888002192 Tue, 24 Aug 2021 18:25:00 GMT Triplés et jumeaux : la probabilité de grossesses multiples pendant la gestation pour autrui - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Système d'implantation d'un ovule fécondé dans un utérus sain provenant d'une mère biologique ou mère porteuse a subi des changements impressionnants. Selon des experts de Feskov Human Reproductive Group, avant les grossesses multiples étaient beaucoup plus courantes qu'aujourd'hui. Et c'était plus un événement imprévu. Maintenant, c'est le choix des futurs parents et de la mère porteuse.
Quand se produit la gestation pour autrui multiple?
À l'aube de son apparition, la technologie de FIV n'était pas aussi sophistiquée et innovante qu'aujourd'hui. Et aussi très chère. Pour assurer une augmentation du nombre d'implants positifs et réduire le coût de la procédure, les médecins ont souvent implanté plus d'un embryon dans l'utérus d'une femme. Et comme la plupart des femmes qui optent pour la FIV avaient des problèmes de fertilité, la plupart du temps, un seul embryon a pris racine. En revanche, les mères porteuses étaient en bonne santé à cet égard. Par conséquent, elles ont porté des jumeaux et même des triplés. Et cela ne répondait pas toujours aux exigences des futurs parents et de la mère porteuse pour un système reproducteur sain et éprouvé.
Les grossesses multiples sont possibles à tout moment lorsque plus d'un embryon est implanté dans l'utérus. Bien que le processus ne garantisse pas la naissance de jumeaux ou de triplés, il augmente considérablement cette probabilité. Presque tous les jumeaux nés à la suite du processus de gestation pour autrui sont des frères et sœurs. Cela signifie que chaque bébé s'est développé à partir de son propre embryon.
Les bébés identiques sont produits lorsqu'un ovule fécondé se divise en plusieurs embryons. Les triplés frères et sœurs sont plus fréquents que les triplés identiques. Lors d'un accouchement normal, la probabilité d'avoir des jumeaux n'est que de 1,2 %. Les triplés, en revanche, ont une très faible probabilité de réussite : 0,013%. Cependant, pour des raisons inconnues, la probabilité d'avoir plusieurs enfants en même temps augmente avec l'âge de la mère.
Les jumeaux identiques sont assez rares dans les grossesses de substitution. Puisque lorsque l'objectif du processus est la grossesse multiple, l'implantation de plusieurs embryons est requise. Le diagnostic préimplantatoire (DPI), obligatoire dans toutes les cliniques de reproduction modernes, identifie les pathologies du développement et les maladies génétiques chez les embryons. Cette pratique a considérablement augmenté l'efficacité d'implantation de cette dernière sur la paroi de l'utérus. Cela augmente également les chances que chaque cycle de FIV se traduise par une grossesse en santé. Par conséquent, la grossesse multiple, en tant que composante courante des programmes de maternité de substitution, devient progressivement une chose du passé.
Pourquoi choisir une grossesse multiple ?
Il y a plusieurs raisons pour lesquelles tous les participants au processus de gestation pour autrui préfèrent les grossesses multiples :

Pour certaines familles et mères porteuses, cela offre la possibilité d'accoucher de plusieurs enfants en même temps et de ne pas subir un processus répété. Cela peut être une idée assez tentante.
Dans certains cas, avoir plusieurs enfants en même temps permet de réduire le coût total des programmes de maternité de substitution. Aucun programme de maternité de substitution n'est bon marché. Bien qu'il existe des options pour mener à bien le processus dans d'autres pays (Ukraine), où il est possible de réduire le coût de la procédure. Cependant, il n'est jamais gratuit ou bon marché. Le choix d'une grossesse multiple peut réduire les coûts futurs des programmes de fertilité supplémentaires, des déplacements et de l'indemnisation de la mère porteuse.
Les couples non conventionnels préfèrent les grossesses multiples, car ils peuvent utiliser le matériel génétique des deux partenaires pendant la procédure.

Il y a aussi d'autres raisons plus personnelles pour lesquelles les futurs parents veulent avoir et donner naissance à plusieurs enfants en même temps. Et ils sont aussi individuels et uniques que le trajet de la gestation pour autrui lui-même.
Grossesse multiple et mère porteuse
Les grossesses multiples et les accouchements sont stressants pour le corps. C'est pourquoi il est si important que la mère porteuse accepte consciemment la procédure et comprenne toutes les conséquences et les risques associés aux grossesses multiples, par rapport au fait d'avoir un seul enfant. De plus, une telle grossesse nécessite plus d'attention, de soins et de soutien de la part des proches. En présence de laquelle les futurs parents doivent veiller à minimiser les difficultés pour la femme.
Pour les mères porteuses elles-mêmes, il peut y avoir une probabilité plus élevée que certains problèmes surviennent :

saignements utérins;
diabète gestationnel;
hypertension gestationnelle;
épuisement;
anémie;
césarienne;
avortement spontané.

Il est important pour une femme de bien peser les risques avant d'accepter de porter des jumeaux ou des triplés. Vous avez parfaitement le droit à la fois de rejeter l'offre et de l'accepter. Dans tous les cas, tout doit être inclus dans le contrat.
Les spécialistes soulignent plusieurs conséquences bien étudiées pour les enfants de grossesses multiples. La principale est que de telles grossesses sont beaucoup plus susceptibles de provoquer une naissance prématurée que les grossesses uniques. De plus, cela est directement lié à la baisse de la fécondité en général. Ainsi, environ 51 % des jumeaux et 91 % des triplés viennent au monde plus tôt que prévu. Ce qui peut se retourner contre vous et nécessiter un long séjour à l'hôpital.
Les troubles congénitaux du mouvement, tels que la paralysie cérébrale, sont plus fréquents dans les naissances multiples. De plus, la probabilité de séparation incomplète est plus élevée. Quand les bébés peuvent avoir des parties communes des membranes et des structures dès la naissance. Ou la naissance de jumeaux siamois, ce qui est extrêmement rare.
Les risques associés aux grossesses multiples sont réels. Cependant, les médecins et les scientifiques de FIV ont développé des méthodes pour les réduire. Par exemple, le dépistage génétique et la limitation du nombre d'embryons aptes au transfert.
Lorsqu'ils envisagent une grossesse multiple, les futurs parents doivent discuter de ce souhait en détail avec la mère porteuse et les médecins de la clinique de reproduction. Vous pouvez également faire vos propres recherches en lisant des critiques sur Internet et en interrogeant des amis et des connaissances qui ont vécu une expérience similaire. De cette façon, vous pouvez décider si cette décision est la bonne pour la famille ou non.
Plus d'enfants en même temps peut sembler merveilleux. Mais cela implique aussi une double ou triple responsabilité en même temps !
Les programmes de reproduction qui impliquent mère porteuse VIP à Feskov Human Reproductive Group sans liste d'attente, ayant une expérience positive de participation au processus et des recommandations, offrira une expérience parentale garantie! ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/multiple_births_surrogacy_222.jpg Triplés et jumeaux : la probabilité de grossesses multiples pendant la gestation pour autrui - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Que puis-je faire pour améliorer ma santé avant d'essayer de tomber enceinte ? https://mere-porteuse-centre.fr/puis-je-faire-de-tomber-enceinte.html 8888002191 Mon, 16 Aug 2021 18:25:00 GMT Que puis-je faire pour améliorer ma santé avant d'essayer de tomber enceinte ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Et mettre votre corps en forme au moins 3 mois avant le début des tentatives ne feront qu'aider à tomber enceinte. Les spécialistes du Feskov Human Reproductive Group, avant d'utiliser les services de reproduction, conseillent de prêter attention aux facteurs suivants.
Garder un poids santé
L'indice de masse corporelle (IMC) est important non seulement pour la santé générale, mais aussi pour la conception. Une insuffisance pondérale ou un surpoids augmente vos chances de faire face à des problèmes de fertilité.
IMC et risques possibles :

en dessous de 19 - poids insuffisant, pouvant entraîner des règles irrégulières et, en général, l'arrêt de l'ovulation;
19-24 sont des valeurs normales ;
plus de 25 - surpoids. Un cycle irrégulier et des problèmes d'ovulation ;
plus de 30 - obésité. Hypertension artérielle, diabète gestationnel, thrombose, fausse couche, maladie veineuse.

Gardez à l'esprit que même si les femmes en surpoids n'ont pas de problèmes d'ovulation, la fréquence des grossesses est toujours inférieure à celle des femmes de poids normal.
Par conséquent, au stade de la planification de la conception, vous devez calculer votre indice de masse corporelle et consulter votre médecin en cas de non-respect de la règle.
Plus de nutriments
Maintenir un poids santé est important. Cependant, la valeur de la nourriture est également d'une grande importance.
Une alimentation bien équilibrée composée de fruits, les légumes, les protéines maigres, les grains entiers et les produits laitiers contribuent au fonctionnement normal du système reproducteur féminin. Et vous devriez commencer à manger juste avant de commencer à essayer de concevoir un bébé.
En outre, vous pouvez commencer à prendre des suppléments vitaminiques spéciaux pour les femmes femmes enceintes, tel que recommandé par votre médecin.
Dans l'alimentation d'une femme, peu importe qu'elle soit enceinte ou non, il doit y avoir au moins 1000 mg de calcium. Qui peut être obtenu à partir de lait écrémé, de yaourt, de tofu, de légumes à feuilles vert foncé.
Acide folique - requis
Prendre 400 mcg d'acide folique par jour est essentiel pour les femmes dans la fleur de l'âge qui souhaitent tomber enceintes et qui sont déjà enceintes. Ceci est particulièrement important au cours des 12 premières semaines de développement fœtal. Étant donné que cette substance réduit le risque qu'un bébé ait une anomalie du tube neural, une pathologie lorsque la moelle épinière (un élément du système nerveux) ne se développe pas naturellement.
Des doses plus élevées du supplément sont nécessaires dans les cas suivants :

La présence d'une pathologie chez l'un des parents génétiques.
Un membre de la famille avait une anomalie du tube neural (antécédents familiaux).
L'apparition d'un problème dans les grossesses précédentes.
Diabète.
Prise des médicaments pour l'épilepsie.

En plus des préparations spéciales, l'acide folique se trouve dans les légumes à feuilles vert foncé, les agrumes, les céréales, les légumineuses et les aliments enrichis.
En cas de grossesse soudaine, la femme doit commencer à prendre des folates dès qu'elle le découvre. Mais il est préférable de le faire bien avant la conception.
Arrêter de fumer
Tout le monde sait qu'une mauvaise habitude comme fumer peut entraîner de nombreux problèmes de santé. En plus des maladies cardiaques, du cancer du poumon et des accidents vasculaires cérébraux, il affecte également négativement la santé reproductive, provoquant :

naissance prématurée;
poids réduit à la naissance;
syndrome de mort subite du nourrisson;
problèmes pulmonaires et respiration sifflante au cours des six premiers mois de la vie d'un bébé.

Selon l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM), les femmes qui fument sont moins susceptibles de concevoir. À mesure que le nombre de cigarettes fumées quotidiennement augmente le risque de problèmes de fertilité.
Arrêter de fumer peut être difficile. Cependant, plus tôt vous quittez cette dépendance, plus le système reproducteur fonctionnera efficacement.
Au fait, la fumée de cigarette (tabagisme passif) est également nocif. Par conséquent, vous devez demander à vos amis, votre famille et vos connaissances de ne pas fumer en présence d'une femme enceinte.
Limiter le café et l'alcool
Lorsque vous essayez de concevoir un enfant, il est important de limiter votre consommation de caféine. Les experts admettent : 200-300 mg de café par jour. Bien qu'il n'y ait pas de données concrètes sur les effets nocifs de la caféine sur la fertilité, certaines recherches suggèrent le contraire.
En général, il est interdit de boire de l'alcool pendant la grossesse. Cependant, même à l'approche de la conception, il est nécessaire de réduire et d'arrêter progressivement la consommation de boissons contenant de l'alcool. Car, selon les informations disponibles, l'alcool a un effet seuil sur la fertilité. Certains prétendent que moins de 5 repas par semaine n'est pas mauvais pour la santé de maman et bébé. Mais il vaut mieux abandonner complètement cette méthode de relaxation. Pour éviter les symptômes de sevrage pendant la grossesse, vous pouvez commencer beaucoup plus tôt.
Activité physique réalisable
Un entraînement sportif trop intense et son absence totale ne contribuent pas à la conception. Une activité physique modérée et des exercices aérobiques (marche, golf, vélo) pendant environ 30 minutes par jour sont idéales pour celles qui souhaitent tomber enceintes plus rapidement.
Si une femme fait du sport régulièrement, il ne sert à rien de s'arrêter avant la conception. Cependant, si plusieurs mois se sont écoulés et qu'aucune grossesse n'a eu lieu, votre médecin pourra vous conseiller d'en réduire l'intensité.
Contrôle de la prise de médicaments
Tous les médicaments ne sont pas sans danger pour une femme enceinte. Par conséquent, une femme devrait consulter un médecin lorsque:

prendre des médicaments sur ordonnance et planifier une grossesse ;
avant de commencer à prendre un médicament ;
une femme ne doit pas arrêter de prendre des médicaments lorsqu'elle sait qu'elle est enceinte.

Il est également possible de se faire vacciner contre la rubéole si vous n'avez pas reçu au préalable les vaccins appropriés.
Parfois, tous les moyens ont été essayés, mais le miracle désiré ne vient pas. Feskov Human Reproductive Group vous aidera à découvrir le bonheur d'être parents en utilisant des méthodes de reproduction modernes : gestation pour autrui, FIV, don. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/what_can_i_do_to_get_pregnant_221.jpg Que puis-je faire pour améliorer ma santé avant d'essayer de tomber enceinte ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Quel âge est trop vieux pour avoir un bébé ? https://mere-porteuse-centre.fr/quel-age-est-trop-vieux-pour-avoir-un-bebe.html 8888002190 Mon, 09 Aug 2021 18:25:00 GMT Quel âge est trop vieux pour avoir un bébé ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV  
De nombreux facteurs jouent ici un rôle, notamment l'état de santé actuel et la proximité de la ménopause. Feskov Human Reproductive Group sait tout de ces moments. Ainsi que sur les méthodes de reproduction efficaces (FIV, gestation pour autrui, don), qui aident toutes les familles à devenir des parents heureux.
Âge et grossesse réussie
La vérité est qu'il existe une horloge biologique et qu'elle tourne. Il commence au cours de la première période menstruelle et s'arrête lorsque la ménopause frappe. Au fil du temps, les chances d'une grossesse réussie diminuent. À mesure que le réserve d'ovocytes et leur qualité diminuent, le niveau d'hormones change également.
La puberté commence avec 300 à 500 000 ovules. Ce nombre tombe à 25 000 à 37 ans. Et il continue de diminuer jusqu'à 1000 fois 51.
La probabilité de tomber enceinte naturellement après un an d'essai :

jusqu'à 30 ans - 85%;
30 ans - 75 % ;
35 ans - 66% ;
40 ans - 44%.

Il s'avère qu'entre 20 et 30 ans, les chances de tomber enceinte sont de 1 sur 4. Et à 40 ans, seule 1 femme sur 10 sera capable de le faire.
Même les femmes après avoir utilisé la PMA ont tendance à diminuer les naissances vivantes avec l'âge :

jusqu'à 35 ans - 31 % ;
35 à 37 ans : 24 % ;
38-40 ans - 16%;
41-42 - 8%;
plus de 43 - seulement 3%.

Donc, peu importe ce qu'on dit, mais l'âge compte si vous voulez avoir un bébé. Bien que tout soit, en fait, individuel. 
Quand est-il trop tard ?
La ménopause est la fin du cycle menstruel (pour une période d'un an). La plupart des femmes atteignent cette période entre 40 et 50 ans. L'âge moyen de la ménopause est de 51 ans. Par conséquent, il est tout à fait possible de tomber enceinte accidentellement dans la cinquantaine.
Ce ne sera certainement pas facile. Mais le fait est que cela est possible.
Avant que le cycle menstruel ne s'arrête complètement, il y a un temps préliminaire : la périménopause. Au fur et à mesure que les intervalles entre les règles augmentent, ils deviennent irréguliers. Les femmes entrent généralement en périménopause vers 45 ans. Certaines même à 35 ans. Pendant ce temps, une grossesse est encore possible, mais plus difficile à réaliser.
Bien sûr, tout le monde a entendu des histoires incroyables sur des femmes âgées qui ont réussi à concevoir et à accoucher. Par exemple, une femme parturiente de 74 ans en Inde qui a donné naissance à des jumeaux en 2019.
Ce qu'il est important de comprendre à propos d'histoires comme celles-ci, c'est qu'elles subissent une hormonothérapie et FIV. Et de plus, c'est une exception rare, pas la norme.
La plupart des femmes après 45 ans ne peuvent pas tomber enceintes sans l'aide de la FIV et autres technologies de PMA. Bien que l'ASRM déclare qu'une femme de tout âge peut tomber enceinte à l'aide de médicaments. Tant que vous avez un utérus sain. Même si vos ovaires ne fonctionnent plus.
Quels risques attendent une grossesse après 35 ans ?
De nombreuses femmes accouchent après 35 ans. Cependant, plus l'âge est élevé, plus les risques sont importants pour la mère et l'enfant :

Stérilité. À l'approche de la ménopause, il sera plus difficile de concevoir. En raison de la diminution du nombre et de la qualité des ovules, il est plus difficile de les féconder. À son tour, il est plus difficile pour un ovule fécondé de s'implanter dans la paroi de l'utérus.
Avortement spontané. Lorsque la qualité des ovules diminue, le risque de fausse couche et de mort fœtale augmente. L'interruption de grossesse est également possible en raison de conditions médicales existantes, telles que le diabète ou l'hypertension artérielle.
Pathologies chromosomiques. Le risque d'avoir un bébé atteint du syndrome de Down augmente considérablement chez les femmes plus âgées. À 20 ans, la probabilité est de 1 sur 1480 et à 40 ans, elle est de 1 sur 85.
Grossesses multiples. Ce qui est souvent associé à des changements hormonaux ou à l'utilisation de la FIV. Bien que cela puisse sembler une bénédiction, cependant, les jumeaux ou les triplés ajoutent immédiatement à la charge sur le corps.
Diabète gestationnel qui survient pendant la grossesse. Pour cette raison, le bébé peut être très gros, ce qui cause traumatismes à la naissance. De plus, la complication contribue à une augmentation de la pression artérielle pour la mère et au risque d'accouchement prématuré pour le bébé.
La prééclampsie, ou hypertension artérielle, est fréquente chez les femmes de plus de 40 ans.
Bébé de faible poids. Les problèmes de santé existants de la mère peuvent entraîner la naissance prématurée du bébé de faible poids corporel. Ce qui entraîne des complications supplémentaires.
Césarienne. Plus la femme est âgée, plus la probabilité de chirurgie est grande : 20 ans - 26%, 35 ans - 40%, 40 ans - 48%.

Avec une surveillance médicale constante et des soins de santé attentifs, ces risques peuvent être minimisés.
Questions au médecin
Même en tenant compte des risques, les femmes continuent d'accoucher après 35 ans. Par exemple, aux États-Unis, le nombre de femmes enceintes dans cette tranche d'âge atteint 17% ! Il conviendra donc d'organiser un rendez-vous avec votre médecin pour discuter en détail de tous les avantages et risques encourus.
Quelles questions pouvez-vous poser à votre médecin ?

Conditions qui peuvent affecter vos chances de tomber enceinte et d'avoir votre bébé avant terme ? 
Qu'est-ce qui peut améliorer la fertilité? Quels types de changements de mode de vie : alimentation, sport ?
Quels secrets ou traitements vous aideront à concevoir un enfant plus rapidement ?
Quand devriez-vous rechercher des soins de reproduction pour une éventuelle infertilité?
Quels autres suppléments que les vitamines prénatales peuvent améliorer la fertilité ? Et y en a-t-il du tout ?
S'il est impossible de concevoir un enfant naturellement, quelles méthodes et procédures de PMA sont recommandées ? Combien ça coûte?
Quels types de diagnostics prénatals sont disponibles pour détecter les anomalies chromosomiques ? Quels sont les risques du diagnostic ?
Quelles options de traitement sont possibles lorsque des pathologies sont détectées ?

En outre, vous pouvez demander si d'autres tests seraient utiles. Par exemple, un test sanguin pour vérifier les hormones, la fonction thyroïdienne et la réserve ovarienne (le nombre d'ovules disponibles). D'autres tests ou examens aideront à identifier des anomalies ou des dommages aux organes reproducteurs eux-mêmes (utérus, trompes de Fallope).
Le couple peut avoir besoin de rencontrer un généticien pour discuter des risques d'avoir un enfant avec un handicap génétique.
D'autres façons d'avoir un bébé
Dans tous les cas, quel que soit l'âge d'une femme, c'est toujours une bonne idée de consulter un médecin et de discuter de tous les risques et opportunités. 
Cependant, l'âge ne signifie pas que vous ne pouvez pas utiliser d'autres méthodes pour agrandir la famille :

FIV avec des ovules de donneuse. Le corps de la future mère se préparera à la grossesse avec un traitement hormonal. Au lieu du prélèvement traditionnel d'ovules et de la fécondation et du transfert d'embryons ultérieurs, un embryon est utilisé, qui est créé à partir d'ovules de donneuse fécondés avec le sperme du partenaire ou du donneur.
Mère porteuse. Pour devenir une vraie maman, vous pouvez utiliser services de mère porteuse. Ce processus comprend la sélection d'une mère porteuse, une décision sur la manière dont la grossesse sera réalisée (FIV avec son propre ovule ou celui d'une donneuse, le sperme d'un partenaire ou d'un donneur). Et puis le respect des procédures légales d'enregistrement de l'enfant pour les futurs parents.
Congélation des ovocytes. Si une femme a moins de 35 ans et veut attendre avec des enfants, elle peut congeler ses ovules. Lorsque les ovules sont congelés dans la trentaine et utilisés dans la quarantaine, vos chances d'avoir un bébé en bonne santé sont déterminées par l'âge auquel ils ont été congelés, et non par l'âge actuel.
Adoption d'embryons. Peu importe qui passe par le cycle de FIV, une mère ou une mère porteuse, l'adoption d'un embryon prêt à l'emploi est également une option valable. Car, en général, les embryons en excès sont congelés. Et si un couple ne les utilise pas dans les procédures de PMA suivantes, ils peuvent être transmis à une autre famille.
Adoption d'un enfant. Il y a un grand nombre d'enfants dans différents pays, des nourrissons aux adolescents, qui attendent leurs parents via le système de famille d'accueil. Ce qui peut aussi être considéré comme une option noble.

Par conséquent, pour ceux qui souhaitent devenir parents, il existe de nombreuses options et solutions en fonction des préférences personnelles, de la santé et des capacités financières. 
Quoi d'autre est important?
La règle de base pour essayer de concevoir un enfant est la suivante: si pendant une année d'efforts constants la grossesse n'est pas arrivée, il est conseillé d'aller chez le médecin. Mais, avec l'âge, tout s'accélère et seulement 6 mois de tentatives infructueuses de tomber enceinte à 35 ans ou plus suffisent pour demander de l'aide.
Tous les problèmes de santé physique et mentale doivent être discutés en consultation avec un spécialiste. Car, pour porter une grossesse, une femme doit être au mieux de sa forme. Cela inclut un gain de poids optimal, qui est obtenu grâce à un régime alimentaire et à des exercices spécifiques. En plus d'abandonner toutes les mauvaises habitudes, comme la drogue, le tabagisme et la consommation d'alcool.
Dès que la chose désirée se produit, c'est Il est nécessaire de respecter des rendez-vous réguliers avec le médecin. Pour être en mesure d'identifier à temps les problèmes avant qu'ils ne deviennent des problèmes plus graves pour la santé de la mère et du futur bébé.
Peut-être que des examens supplémentaires, des tests, des échographies et des rendez-vous médicaux seront prescrits. À première vue, cela peut sembler trop. Cependant, les médecins font tout leur possible pour protéger la mère et l'enfant.
Les spécialistes du Feskov Human Reproductive Group soutiennent que si l'âge compte en matière de fertilité, les choses ne sont pas si simples. Les risques doivent être pris en compte, mais la singularité de chaque femme et de chaque couple doit également être prise en compte. L'infertilité et les complications de la grossesse peuvent survenir à tout âge.
D'autre part, même à un âge avancé, vous pouvez avoir une grossesse en bonne santé et un accouchement réussi. Et même s'il semble qu'il soit trop tard, il existe toujours des échappatoires et des solutions pour aider à agrandir la famille.
  ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/images/how_old_is_old_to_have_baby_216.jpg Quel âge est trop vieux pour avoir un bébé ? - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Feskov Human Reproduction Group Feskov participera au Fertility Show https://mere-porteuse-centre.fr/feskov-human-reproduction-group-feskov-participera-au-fertility-show.html 8888002189 Mon, 02 Aug 2021 10:55:06 GMT Feskov Human Reproduction Group Feskov participera au Fertility Show - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Du 24 au 27 septembre Feskov Human Reproduction Group participe au Fertility Show en format en ligne.
Cela signifie que de n'importe où dans le monde, vous pouvez participer à un événement signifiant.
Les meilleures cliniques de fertilité présenteront leurs services et innovations.
Vaste programme de webinaires quotidiens en direct avec questions-réponses interactives.
Enregistrement de webinaires  pouvant être regardés à un moment opportun.
The Fertility Show est un événement qui rassemble les meilleurs spécialistes du domaine de la médecine de la reproduction sous un même toit depuis plus de 11 ans afin d'atteindre un seul objectif - la naissance d'un enfant tant attendu dans chaque famille.
Suivez nos actualités pour obtenir des informations sur le début d'enregistrement au sommet en ligne The Fertility Show. ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr/img/webinar-online.jpg Feskov Human Reproduction Group Feskov participera au Fertility Show - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV
Rencontre en direct à Munich 2021 https://mere-porteuse-centre.fr/rencontres-munich-cologne-expositions-2021.html 8888002150 Fri, 30 Jul 2021 22:36:00 GMT Rencontre en direct à Munich 2021 - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV Les 18 et 19 septembre 2021 un événement significatif aura lieu à Munich, qui réunira des spécialistes de premier plan dans le domaine des technologies
de procréation assistée de toute l'Europe dans un seul but : parler à tous ceux qui cherchent désespérément à devenir parents sur les technologies médicales modernes.
De la médecine qui fera de vous des parents.
 
Si vous:


vous souhaitez devenir parent,
ne pouvez pas tomber enceinte pendant longtemps,
avez passé à plusieurs reprises un traitement infructueux,
avez fait une FIV, mais le résultat est négatif,
vous avez un problème de fausse couche,
vous êtes intéressé par la gestation pour autrui, mais vous ne savez pas à quel point c'est réel et légal, ]]>
https://mere-porteuse-centre.fr//img/free-consultation.jpg Rencontre en direct à Munich 2021 - CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV https://mere-porteuse-centre.fr/ CENTRE DE LA MATERNITÉ DE SUBSTITUTION DU PROFESSEUR A. M. FESKOV