La maternité de substitution gestationnelle : séparer la réalité de la fiction

Mythe 1. La maternité de substitution est l'apanage exclusif des célébrités et des riches

Sarah Jessica Parker, Elton John, Jimmy Fallon et d'autres célébrités ont récemment profité de la la maternité de substitution comme moyen de créer leur famille. Pour cette raison, beaucoup de gens pensent qu'une telle méthode est trop chère, exotique et inaccessible aux simples mortels. En fait, la grande majorité des couples et des personnes qui prennent des décisions éclairées ne sont pas des millionnaires ou des célébrités. Bien que la procédure de gestation ne soit pas bon marché, elle peut être beaucoup plus abordable que beaucoup ne le croient.

En règle générale, lorsque vous travaillez avec des parents potentiels qui ont des limitations financières, le personnel du centre de reproduction propose des options pour aider à couvrir leurs coûts. Et aussi, le confort des patients d'autres pays. Pour cela, plusieurs packages de services ont été développés à un coût fixe sans paiement supplémentaire. Par exemple, les programmes à distance avec la participation d'une mère porteuse et d'une donneuse d'ovules cela se passe sans l'arrivée de parents génétiques en Ukraine du tout !

Mythe 2. Une mère porteuse peut vouloir garder l'enfant

Il s'agit d'une préoccupation commune et déraisonnable des personnes qui ne connaissent pas le processus.

Premièrement, l'élément central de la gestation pour autrui est le contrat juridique qui se conclut entre les futurs parents et la femme enceinte, et protège contre l'éventualité que cette dernière puisse garder l'enfant. Puisque le contrat détaille clairement et spécifiquement les droits et obligations des parties vis-à-vis du futur enfant et entre eux.

Deuxièmement, avec le type gestationnel du processus, contrairement au type traditionnel (qui n'est utilisée presque nulle part dans le monde), l'enfant né d'une mère porteuse n'a aucun lien avec elle au niveau génétique. Elle porte l'enfant pour une autre famille, en utilisant l'ovule de la donneuse de la future mère. D'ailleurs,Feskov Human Reproductive Group offre un service unique de la rencontre personnelle avec une donneuse d'ovules!

Troisièmement, la présélection psychologique des candidats est une étape importante des programmes de substitution. Cela garantit que les femmes comprennent pleinement la nature du processus, connaissent leurs droits et responsabilités et savent comment gérer leurs émotions.

Tout père et mère d'intention qui coopère avec une mère porteuse gestationnelle doit savoir et comprendre qu'en fait, elle ne veut pas avoir leur enfant. Sa tâche est différente : aider les autres à fonder leur propre famille.

Mythe 3. N'importe qui peut être un substitut

En fait, près de la moitié de celles qui souhaitent devenir mères porteuses sont éliminées dès les premières étapes. Ainsi, les candidats à ce poste doivent :

  • répondre aux exigences d'âge : 20 à 35 ans ;

  • avoir une stabilité financière ;

  • avoir un soutien familial ;

  • avoir un indice de masse corporelle normal : 19 à 25 ;

  • il est souhaitable d'avoir une expérience personnelle ;

  • être prêt à voyager si necessaire ;

  • être en bonne santé ;

  • être mère d'au moins un enfant en bonne santé, né naturellement, etc.

Il est également important que la femme ne fume pas, ne boive pas d'alcool et d'autres substances interdites. De plus, elle doit être préparée à un examen médical et psychologique complet.

Mythe 4. Si la maternité de substitution est illégale dans l'État/le pays, la possibilité d'avoir un enfant est fermée à une personne

En fait, ce n'est pas vrai. Oui les lois sur la maternité de substitution sont diffèrentes non seulement d'un État à l'autre, mais aussi d'un pays à l'autre. Il y a des juridictions qui sont plus fidèles au processus. Mais certains d'entre eux sont moins fidèles ou même interdisent de telles pratiques. Cela est vrai à la fois pour les États des États-Unis et pour les pays du monde entier.

En ce qui concerne la maternité de substitution, les personnes ne sont pas limitées par leur lieu de résidence pour recourir à une telle opportunité. De plus, dans certains pays où la procédure est tout à fait légale et les futurs parents sont protégés en tous les niveaux, vous pouvez économiser beaucoup sans perdre la qualité des services médicaux, juridiques et autres. Par exemple, le Feskov Human Reproductive Group (Ukraine) travaille avec des patients du monde entier. Une large sélection de programmes internationaux permet aux gens de devenir de vrais parents de la manière la plus confortable possible et à moindre coût.

Mythe 5. Les proches des mères porteuses ne seront jamais d'accord avec son désir de franchir cette étape

Sur la base de la pratique, les familles des mères porteuses- leurs maris, partenaires, enfants, parents, frères et sœurs - comprennent généralement le désir sincère d'une femme d'aider une autre famille à avoir un enfant. Et ils y participent activement, l'aident et la soutiennent. N'oubliez pas non plus la récompense financière pour le service inestimable fourni. Ce qui oblige les proches à être plus fidèles au processus.

En fait, l'une des conditions pour devenir mère porteuse est l'approbation et le soutien de la famille. Sans cela, le processus serait trop stressant pour réussir. Une des responsabilités du Centre de reproduction est d'aider les femmes et leurs familles à s'adapter harmonieusement à cette décision.

Souvent, les familles des mères porteuses et les futurs parents deviennent de bons amis. Certains continuent même à communiquer après la fin du programme.

Mythe 6. Les mères porteuses sont simplement des « machines à accoucher»

C'est une définition imprécise et dégradante. Les femmes qui choisissent consciemment le rôle de mère porteuse sont peut-être engagées dans la chose la plus noble : aider les autres à construire des familles fortes, prospères et aimantes.

La mère porteuse typique est une femme instruite et réfléchie qui apprécie le fait que la grossesse et l'accouchement sont pour elle des cadeaux inestimables qui contribuent au bonheur et à l'épanouissement personnel des autres familles.

Aucune femme ne devrait devenir mère porteuse pour des raisons purement économiques. Au contraire, la stabilité financière est impérative pour les candidats à ce poste. L'idée que les femmes soient obligées de le faire pour de l'argent est infondée.

De plus, il existe des pays où un seul type de service altruiste est légal, sans versement de rémunération financière. Cependant, même alors, les femmes continuent à faire ce pas.

Mythe 7. La maternité de substitution n'est qu'une procédure clinique étrange et indépendante

Tout le contraire. De nombreux futurs parents ne s'attendaient même pas à ce qu'en communiquant et en résolvant des problèmes communs, ils développeraient une relation aussi chaleureuse et confiante avec leur mère porteuse. Bien que cela ne soit pas surprenant. Après tout, la famille d'intention et la mère porteuse sont partenaires de l'événement avec des objectifs communs : une grossesse et un accouchement réussis et en bonne santé, un enfant en bonne santé et une famille complète.

La plupart des futurs parents et leurs mères porteuses restent en contact pendant et après l'accouchement. Beaucoup sont présents à la naissance de votre enfant. Même si les parents vont dans leur patrie avec le bébé, ils continuent à communiquer avec la femme qui a porté leur enfant et sa famille. Ils envoient des photos, les souhaitent de bonnes fêtes, communiquent en utilisant des moyens de communication modernes, etc. On a trop vécu ensemble - il n'y a aucun moyen de l'éviter.

Ce ne sont que quelques-uns des idées fausses qui ont surgi autour de la question de la maternité de substitution. Puisqu'il s'agit d'un phénomène social relativement nouveau. Et aussi assez difficile à comprendre et à accepter. Par conséquent, comme autour de quelque chose d'inconnu et de terrifiant, toutes sortes de spéculations et de fantasmes se développent. Et aussi les peurs et les émotions qui leur sont associées.

Et la meilleure solution serait de contacter des spécialistes au Feskov Human Reproductive Group, qui ne présenteront que les faits qui font du processus de gestation pour autrui une procédure transparente et ouverte.


Tags:

maternité de substitution mère de substitution don d'ovules FIV


Recommandé
Populaire

Related



Tous les tags

maternité de substitution mère de substitution VIH FIV AIDE Ukraine donneuse d'ovules don d'ovules informations donneurs ukrainiens loi fécondation in vitro la santé de l'enfant Russie enfant en bonne santé donneuse d'ovocytes Europe prix de maternité de substitution services de maternité de substitution médecin de la reproduction États Unis Biotex Biotexcom fausse maternité de substitution fraude de maternité de substitution homme seul DPI bébé en bonne santé diagnostic d'infertilité infertilité République tchèque Géorgie enfant de mère porteuse coût de maternité de substitution célébrité jumeaux naissance d'enfant événement congélation social contraception maternité de substitution privée service de maternité de substitution Berlin Kinderwunsch Tage donneuse d'oeufs africaine Canada Royaume-Uni Australie coût de donneuse d'ovules maternité de substitution VIP France conférence Paris prix de la mère porteuse PMA GPA Israël COVID Belgique Pays Bas Portugal Autriche Grèce Espagne Irlande Allemagne Finlande Norvège Ecosse agence représentation Londres Bruxelles transfert mitochondrial fertilité Les programmes de maternité de substitution pour les célibataires le sexe de l'enfant don de sperme adoption d'embryons clinique de fertilité rencontre de substitution services de reproduction cryocongélation des ovules IIU assurance l'acte de naissance l'histoire de la maternité de substitution Fertility Show SOPK Lupus

Recommandé:
NOUS CONTACTER
NOUS CONTACTER
abonnez-vous à notre newsletter
Nous contacterons